Actualités

Air Mauritius : l’académie des pilotes bientôt lancée   

Captain Olivier Loustau Lalanne,Captain Priya Doobaree et Captain Puniven Somoo, tous de Air Mauritus.

Hier le Chief Executive Officer, Somas Appavou, entouré des responsables de l’académie, a présenté les atouts de l’école, qui visiblement, offrira des avantages comparés aux autres écoles de la région. 

La Air Mauritius Flying Academy lancera son appel d'offres pour recruter des étudiants à partir de ce samedi. L’académie donnera la possibilité aux jeunes de devenir pilote ou membres d'équipage. Les premiers cours seront dispensés en septembre. Le coût des cours : Rs 2,6 millions et durent pendant 54 semaines. L’académie est située au onzième étage de la Cyber Tower 1.

Somas Appavou a souligné que le nombre des passagers double chaque 15 ans. De ce fait, il y a une demande croissante pour les appareils qui nécessitent davantage d’équipage. En 2018 il y avait 22 000 appareils dans le monde. Vers 2037 le secteur aura une demande de 500 000 pilotes additionnels. « À Maurice il y a 200 pilotes et MK veut donner la chance à plus de jeunes », a fait comprendre le No 1 de la compagnie. 

Le capitaine Punivein Somoo, responsable de l’académie explique, pour sa part, que l'institution a pour but de répondre à la demande de pilote commercial. La Progress Flight Academy de l'Afrique du Sud mettra des avions à la disposition de l'école pour l'entraînement des pilotes. Deux types d'avion seront utilisés : Le Piper Warrior (monomoteur) et le Vulcanair (bimoteur). 

 La phase théorique dure six mois et sera dispensée à Maurice à travers des conférences en ligne et des travaux pratiques. Les examens auront lieu en Afrique du Sud. Durant les 30 semaines restantes, les pilotes devront voler pour accumuler environ 235 heures de vol. Le nombre d'heures est supérieur à celui qu’offrent les autres écoles, dont la moyenne d’heure de vol est de 185 heures.  

La commandante de bord, Priya Doobaree, l’unique femme à occuper ce poste à Air Mauritius, a souligné que les apprentis pilotes seront orientés dans leur formation sur les appareils à réacteurs. Le but c’est de faire d’eux des pilotes de lignes talentueux.  Lors des simulations, les pilotes devront apprendre à voler en haute altitude frôlant la vitesse du son et à piloter un appareil en cas de météo défavorable. Les cours seront assistés par de pilotes commerciaux de MK.

Chaque six mois, l’académie recrutera six à douze candidats de Maurice et de la région. Les critères de recrutement sont sévères. Comme le souligne Somas Appavou, il faut au préalable, identifier la personne qui sera pilote et éviter les échecs car pour ce cours, il faut débourser pas moins de Rs 2,6 millions, soit, Rs 250 000 de moins qu'ailleurs. Il faut que le candidat soit détenteur d’un A level ou Baccalauréat scientifique. Avant qu’il puisse accéder au cours, l’académie effectuera des tests psychomoteurs, techniques et logiques sur le candidat. C'est la compagnie Symbiotics de l'Angleterre qui a fourni le logiciel à MK pour effectuer les tests de présélection. Cet équipement examine la personnalité de chaque candidat.

Ensuite, le logiciel effectue des examens sur les aptitudes de chaque candidat pour déterminer s'il possède les qualités pour être pilote de ligne. Les candidats devront, d’ailleurs, passer par un examen physique, effectué par les médecins spécialisés dans l'aéronautique. « Pour un investissement de Rs 2,6 millions, un candidat doit savoir au préalable s'il est apte ou pas pour qu’il ne gaspille pas son argent... imaginez un parent qui s’endette et qu’au final l’enfant ne réussit pas », a conclu Somas Appavou. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor