Live News

Aide de l’État pour le traitement de Navin Ramgoolam en Inde - Dr Aumeer : « Le Parti travailliste avait les moyens de payer » 

L’état de santé de l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam a été longuement évoqué hier, le lundi 13 septembre, lors de l’émission Au Cœur de l’Info qui avait invité le député du Parti travailliste, le Dr Farhad Aumeer.

 Le député du Parti travailliste (Ptr), Dr Farhad Aumeer, a longuement insisté, sur les moyens financiers du Parti travailliste et de son leader Navin Ramgoolam en vue du financement du traitement de ce dernier en Inde. « Le Parti travailliste avait les moyens de payer », a-t-il fait ressortir lors de l’émission ‘Au Cœur de l’Info’, présentée par Ruth Rajaysur et Patrick Hilbert, le lundi 13 septembre.

Le député Rouge a expliqué que c’était compliqué d’effectuer les transferts bancaires en Inde. « Il était vers les deux heures du matin et j’avais à m’occuper de l’avion qui allait véhiculer Navin Ramgoolam », a-t-il avancé. Il était en charge de l’équipe médicale de Navin Ramgoolam à Maurice. Le député a tenu à préciser que le gouvernement, a volontairement voulu aider Navin Ramgoolam. 

Le Dr Farhad Aumeer a également maintenu que l’argent sera remboursé à l’État et que Navin Ramgoolam lui-même a insisté sur ce point. Concernant les frais qui sont en train d’être payés, le Dr Farhad Aumeer croit comprendre que cela se passe entre deux états. 

Soins intensifs

En ce qu’il s’agit de l’état de santé de l’ancien Premier ministre, le Dr Farhad Aumeer a été très rassurant. Il se dit satisfait des progrès réalisés par Navin Ramgoolam, bien qu’il soit actuellement aux soins intensifs. D’ailleurs, a-t-il souligné, il n’est plus qu’une question de jours avant que le leader du Parti travailliste sorte des soins intensifs. 

Interrogé sur les raisons qui ont emmené Navin Ramgoolam à refuser d’être traité à l’hôpital ENT à Maurice, le député de l’opposition a avancé qu’il n’avait aucune connaissance du protocole de traitement qui y est établi. « Nous avons, pour notre part, décidé d’adopter une pratique médicale différente de celle de l’hôpital ENT », a-t-il dit. 

Sans vouloir entrer dans plus de détails, il a tout simplement fait comprendre avoir opté pour administrer des soins qui ne sont pas avalisés par l’Organisation mondiale de la Santé, mais qui sont tout de même reconnus dans d’autres pays, tels que l’Inde. « Nous sommes d’accord sur le fait que l’OMS fait ses recommandations sur la recherche scientifique, mais rien ne nous empêche d’utiliser d’autres médicaments du moment que nous avons l’autorisation du patient », a poursuivi le Dr Farhad Aumeer. 

Traitement princier

Interrogé sur le fait s’ils avaient ressenti qu’à un moment donné la vie de Navin Ramgoolam était en danger, le député a répondu que son état était jugé sérieux. « Il croyait au début avoir eu une infection pulmonaire, mais lorsque son état de santé se dégradait, il a compris qu’il fallait aller dans une institution médicale. C’est à ce moment précis qu’il a fait appel à moi », a-t-il expliqué. « Nous avons par la suite appris qu’il était positif à la Covid-19. Dès lors, nous avons déclenché une machinerie avec une équipe de médecins », a-t-il déclaré. 

Répondant à une question au sujet d’autres complications de santé de Navin Ramgoolam, le député de Port-Louis a donné la garantie qu’il n’y a rien à cacher et de ne pas prêter foi aux ‘fake news’ qui prétendent autre chose. Et concernant la décision de Navin Ramgoolam de ne pas se faire vacciner, le Dr Farhad Aumeer a affirmé que l’ancien Premier ministre est très à cheval sur les soins qu’on lui administre. Selon lui, Navin Ramgoolam n’a probablement pas été convaincu des vaccins qu’on lui a proposés. 

Pressé de questions par les auditeurs sur le fait que Navin Ramgoolam ait eu droit à un traitement princier, le Dr Farhad Aumeer a d’abord expliqué que n’importe quel Mauricien peut se faire admettre dans une clinique à condition qu’il y ait de la place. Pour ce qui est du déplacement à l’étranger, il a avancé qu’à travers le Welfare State, chaque Mauricien peut se faire soigner à l’hôpital tout en concédant que Navin Ramgoolam aussi bien que d’autres anciens Premiers ministres ont droit à certains privilèges. 
 

Selon le député du PTr, le système de santé est saturé 

En ce qu’il s’agit de la situation de la Covid-19 à Maurice, le Dr Farhad Aumeer est d’avis que le système de santé est en train d’être saturé et qu’il est important que les autorités se ressaisissent. Concernant le mix vaccinal, il s’est dit ne pas être à l’aise avec cela.  

 

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !