Faits Divers

Agression mortelle : les présumés agresseurs de Vickram Seedam plaident coupables

Vickram Seedam est mort sous les coups de ses agresseurs.

Eshan Sheik Mohamed Mussa et Azad Fakun ont plaidé coupable de l’agression mortelle de Vickram Seedam. Le drame est survenu le 17 septembre 2005 à Tranquebar. Les plaidoiries avant l’énoncé de la sentence sont prévues le 9 juillet 2019. 

Eshan Sheik Mohamed Mussa et Azad Fakun, résidant à Pamplemousses et Vallée-Pitot respectivement, répondent devant la Cour intermédiaire d’une accusation de coups et blessures ayant causé mort d’homme sans intention de tuer.

Ils ont plaidé coupable de l’agression mortelle de Vickram Seedam, le 17 septembre 2005, dans la région de Tranquebar. Le procès est présidé par le magistrat Raj Seebaluck. Les avocats des deux parties feront leurs plaidoiries le 9 juillet 2019 avant l’énoncé de la sentence. 

Sabres et gourdins

Eshan Sheik Mohamed Mussa et Azad Fakun avaient passé à tabac Vikram Seedam après une altercation avec ce dernier. Dans ses déclarations à la police, Eshan Sheik Mohamed Mussa a dit qu’il prenait une bière avec des amis, dont Azad Fakun. 

À un certain moment, un de ses amis a eu une altercation avec une autre personne. Eshan Sheik Mohamed Mussa dit avoir remarqué un attroupement à l’extérieur de la boutique où il se trouvait.

Il est sorti en vue de calmer les esprits. Après cela, il est retourné auprès de ses amis et ils ont continué à boire. Toutefois, les choses se sont envenimées peu après avec l’arrivée d’un groupe de personnes. Ces derniers étaient armés de sabres et de gourdins. 

Eshan Sheik Mohamed Mussa a dit que ces individus ont commencé à tabasser son ami. Étant incapable de les raisonner, il s’est servi d’un couteau qu’il avait sur lui et a asséné des coups à Vickram Seedam. « Mo abitie marse ek enn couteau dan mo sosette. Monn tire monn pik li dan so vant », raconte-t-il.

Azad Fakun, quant à lui, a tabassé le défunt avec un gourdin. La victime s’est écroulée dans une mare de sang. À la venue de sa famille sur les lieux, il avait déjà rendu l’âme. 

Eshan Sheik Mohamed Mussa a été appelé à la barre lors du procès. Il a présenté des excuses à la cour. Il dit qu’il a des complications de santé et qu’il a été victime de deux attaques dans le passé. Il a indiqué qu’il a déjà été condamné dans le passé et qu’il a changé de vie. 

Azad Fakun a lui aussi déposé sous serment. Ce maçon a présenté des excuses et a réclamé la clémence de la cour. Il a raconté qu’il avait l’habitude de rejoindre ses amis pour prendre un pot. Il a expliqué qu’il n’a jamais eu l’intention de tuer Vickram Seedam. Il dit sincèrement regretter ce qui s’est passé et a fait observer que ce n’est pas lui qui a porté le coup fatal. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !