Faits Divers

Agression mortelle d’un SDF - François Verouven : «Zame ti dan mo lintansion pou fer li dimal…»

François Verouven Le jeune homme est accusé d’avoir mortellement agressé un SDF à Roche-Bois.

François Verouven a plaidé coupable devant la cour intermédiaire de l’agression mortelle d’Ashok Kumar Khadoo, le 5 septembre 2013, à Roche-Bois. Le jeune homme a présenté des excuses lors du procès. Une autre audience est prévue le 9 juillet pour entendre les plaidoiries avant l’énoncé de la sentence.

François Verouven, un habitant de Roche-Bois, répond devant la cour intermédiaire d’une accusation de coups et blessures ayant causé mort d’homme sans intention de tuer. Il avait initialement plaidé non coupable, mais s’est ensuite rétracté et a plaidé coupable, le 11 février 2019. Il avait agressé mortellement Ashok Kumar Khadoo sur un arrêt d’autobus, à Roche-Bois, le 5 septembre 2013.

L’accusé est défendu par Me Yanilla Moonshiram et le procès est présidé par le magistrat Sacheen Boodhoo.

Dans une déclaration à la police, François Verouven a indiqué qu’il a été pris à partie par un groupe d’individus, alors qu’il se dirigeait vers un arrêt d’autobus à Roche-Bois, vers 01 h00, le 5 septembre 2013. Il se rendait à son lieu de travail. Il relate que les agresseurs l’ont tabassé et ont fait main basse sur une somme de Rs 1 200 qui se trouvait dans sa poche. Selon lui, ils étaient armés de sabre.

Il explique qu’il n’a pas pu identifier ses agresseurs, car il faisait nuit à cette heure. Ces derniers auraient pris la poudre d’escampette et l’auraient laissé près de l’arrêt d’autobus. Il était couvert de bleus et souffrait.

Selon lui, Ashok Kumar Khadoo se tenait tout près de l’arrêt d’autobus. Et il l’a pris pour un de ses agresseurs et l’a tabassé. « Zame ti dan mo lintansion pou fer li dimal. Mo ti pense li ansam ar banla… », dit-il. Il ajoute qu’il voulait récupérer son argent qu’il avait épargné pour célébrer l’anniversaire de son père.

Il raconte avoir appelé la police en vue de lui remettre son agresseur. La police a alors transporté Ashok Kumar Khadoo à l’hôpital. Ce dernier a rendu l’âme dix-huit jours après son agression. Selon l’examen post-mortem, il est décédé à la suite d’une septicémie.

François Verouven a présenté des excuses à la cour. C’est bien après l’agression qu’il aurait réalisé avoir commis une erreur. « Mo regrete saki finn arive… », dit-il. Il a réclamé la clémence de la cour, soutenant qu’il a à sa charge un enfant de trois ans, une compagne ainsi que ses vieux parents.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !