Live News

Agression mortelle du boutiquier Ramgoolam : reconstitution sous haute tension 

C'est sous forte escorte policière et vêtus de gilets pare-balles et de casques de protection que Sailesh Laiguille, Shafick Peerahmad, deux des trois suspects arrêtés dans l'enquête sur l'agression mortelle du boutiquier Shyam Krishna Ramgoolam à Vallée-des-Prêtres, sont revenus sur les lieux du crime. C'était à la mi-journée ce lundi 30 juillet lors d'un exercice de reconstitution des faits. Un exercice qui s'est déroulé sous haute tension en présence de la fille de la victime. 

Des habitants de la région se sont rassemblés devant le commerce de Shyam Krishna Ramgoolam pour assister à cette reconstitution des faits. Ils ont réclamé le rétablissement de la peine de mort. L'émotion et la colère étaient palpables à Vallée-des-Prêtres.

La police a mis en place un important dispositif de sécurité pour veiller au bon déroulement de cet exercice. Plusieurs éléments de la Special Supporting Unit (SSU) se trouvaient sur place pour parer à toute éventualité. 

Les deux suspects ont indiqué aux enquêteurs l'endroit où ils se trouvaient le vendredi 13 juillet, soit le jour où Shyam Krishna Ramgoolam, un boutiquier de 71 ans, et son fils Arvinsing (40 ans) ont été sauvagement agressés à coups de sabre dans leur commerce. Ils ont aussi indiqué le trajet qu'ils ont emprunté avant de faire irruption dans la boutique du septuagénaire. Ce dernier a rendu l’âme trois jours après son agression, soit le lundi 16 juillet tandis que son fils se remet lentement de ses blessures.

Sailesh Laiguille est provisoirement accusé de meurtre tandis que Shafick Peerahmad a été inculpé de complot. Ils sont retournés en cellule policière après la reconstitution des faits. Le troisième suspect, Daren Permal, n'a pas participé à la reconstitution des faits ce lundi.

Découvrez à travers notre diaporama des images prises lors de la reconstitution des faits. 
Photos : Waren Marie