Live News

Agression mortelle de Dev Annand Reedoy : Philippe Ricardo Comaren condamné à cinq ans de prison

Dev Annand Reedoy est mort le 22 décembre 2017, à la suite d’une fracture de crâne.

Philippe Ricardo Comaren, 46 ans, a été condamné, le 29 avril, à cinq ans de prison devant la cour intermédiaire. C’est pour l’agression mortelle de Dev Annand Reedoy. Le drame avait eu lieu, le 19 décembre 2017, à Saint-Julien Village. L’accusé n’avait pas supporté les injures de Dev Annand Reedoy. Et les choses s’étaient corsées entre eux. 

Dev Annand Reedoy, 55 ans, avait été violemment battu, trainé, dévêtu et laissé dans une mare de sang sur une aire de stationnement, le 19 décembre 2017, à Saint-Julien Village. L’auteur de ce crime, Philippe Ricardo Comaren, 46 ans, n’avait pas supporté qu’il l’injurie. 

L’accusé répondait, devant la cour intermédiaire, de coups et blessures ayant causé mort d’homme sans intention de tuer. Il avait plaidé coupable et était défendu par Me Bhavish Budhoo. Quant à la poursuite, elle était représentée par Me Divi Sewpal, Senior State Counsel.

Le 23 février 2021, le magistrat Nithiraj Bisnatsingh avait jugé Philippe Ricardo Comaren coupable de l’agression mortelle de Dev Annand Reedoy. Et le 29 avril 2021, il a été condamné à cinq ans de prison. Par ailleurs, le magistrat Nithiraj Bisnatsingh a ordonné que les 1 192 jours qu’il a passés en détention préventive soient déduits de sa peine.

Les relations s’étaient détériorées entre les deux hommes, après que l’accusé a appris, à travers des tierces personnes, que Dev Annand Reedoy parlait de lui en mal.

Dans sa déclaration à la police, l’accusé avait déclaré que Dev Annand Reedoy aurait dit à d’autres personnes qu’il serait un « drogue ek voler ». Les propos de son ami l’avaient énormément affecté. 

En colère

Le 19 décembre 2017, l’accusé s’était rendu dans un restaurant du village, où il avait bu de la bière. Dev Annand Reedoy est entré dans le restaurant. L’accusé avait raconté qu’il était sorti pour fumer une cigarette. En voyant Dev Annand Reedoy, il lui a demandé des explications. Mais celui-ci se serait mis en colère, l’aurait poussé et aurait proféré des injures. 

Philippe Ricardo Comaren l’aurait giflé et lui aurait infligé deux coups de poing à la tête. Dev Annand Reedoy aurait perdu l’équilibre et aurait fait une lourde chute. Sa tête aurait alors percuté le sol. Ensuite, Philippe Ricardo Comaren l’a dévêtu et l’a abandonné sur une aire de stationnement à quelques mètres de l’incident.

Le même jour, Dev Annand Reedoy avait été transporté d’urgence par la police à l’hôpital national Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Pamplemousses. Il y a rendu l’âme le 22 décembre 2017, des suites d’une fracture de crâne.  

Dans son verdict, le magistrat Nithiraj Bisnatsingh a avancé avoir pris en compte le rapport d’autopsie. Celui-ci montre que l’accusé a fait usage de violence, car Dev Annand Reedoy est mort des suites d’une fracture de crâne.

  • Shell Fuels

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !