Faits Divers

Agression mortelle d’Antish Auckloo en 2018 : Kooshesh Ramkissoon réclame la liberté conditionnelle 

Antish Auckloo est décédé quatre mois après son agression.

Arrêté dans le sillage de l’agression mortelle d’Antish Auckloo, Kooshesh Ramkissoon réclame la liberté conditionnelle. Une décision de la Bail and Remand Court est attendue le 21 janvier 2020. Le jeune homme avait, par le biais de son homme de loi Me Sanjeev Teeluckdharry, formulé une motion devant la Bail and Remand Court  pour sa remise en liberté conditionnelle. La police avait objecté à sa demande. 

Lors des débats sur la motion de Kooshesh Ramkissoon, la police avait avancé trois points d’objection, notamment risque de fuite s’il est relâché, interférence avec les témoins et manipulation des pièces à conviction. 

Rappelons que Kooshesh Ramkissoon, un jeune de 23 ans, avait été arrêté suite à l’agression sanglante d’Antish Auckloo. Drame survenu le 12 septembre 2018 à Quatre-Bornes. Le prévenu fait l’objet d’une accusation provisoire de meurtre devant le tribunal de Curepipe. 

Règlement de comptes

Antish Auckloo, résidant l’avenue Berthaud à Quatre-Bornes, avait été admis à l’hôpital Victoria, à Candos, le 12 septembre 2018, après une violente agression. Le jour du drame, ce père de famille se baladait dans la localité avec ses trois cousins, quand il avait été pris à partie par un groupe d’individus après une bagarre. Selon les recoupements, il se serait retrouvé au cœur d’un règlement de comptes. 

Après quatre mois d’hospitalisation, le jeune homme a poussé son dernier soupir. C’était le 24 janvier 2019. L’autopsie pratiquée par le chef du département médico-légal, le Dr Sudesh Kumar Gungadin et son adjoint, le Dr Maxwell Monvoisin, a attribué son décès à une septicémie.

Après l’agression sanglante d’Antish Auckloo, la police de Quatre-Bornes avait procédé à l’arrestation de plusieurs personnes. Ces dernières avaient été remises en liberté conditionnelle. 

Cependant, après la mort d’Antish Auckloo, elles ont été de nouveau arrêtées et inculpées de meurtre.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !