Live News

Agression à Mahébourg : pas de remise en liberté conditionnelle pour Danwantee Khooblall, 60 ans

Danwantee Khooblall, 60 ans, a comparu devant le tribunal de Grand-Port, ce jeudi matin, 16 septembre, sous une accusation provisoire de meurtre.

La police a objecté à sa remise en liberté conditionnelle. Elle est accusée d’avoir infligé des coups mortels à son époux, Suresh Khooblall, 75 ans, à Villeneuve Mahébourg, mercredi 15 septembre. Admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Mahébourg, il a rendu l’âme dans la soirée d’hier.

Danwantee Khooblall est passée aux aveux lors de son interrogatoire, par la Criminal Investigation Division (CID) de Mahébourg.

Si dans une première version, elle avait invoqué une chute de la victime dans la salle de bains, elle a ensuite avoué avoir agressé son époux à la tête, avec un gourdin après une dispute.

Elle a avoué que mardi, vers deux heures du matin, elle a assené plusieurs coups de gourdin à son mari à la tête, après une dispute. Ce n’est que vers 6 heures du matin qu’elle a alerté le Samu. La sexagénaire a volontairement remis aux enquêteurs l’arme du crime.

L’autopsie a attribué le décès de Suresh Khooblall à une hémorragie intracrânienne.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !