Faits Divers

Agression : il se fait tabasser par son ‘gendre’

L’arme de l’agression.

Le directeur d’une compagnie de prélarts, âgé de 57 ans, s’est fait violemment agressé par le concubin de sa fille, un homme de 40 ans, habitant la région de Pailles. Muni d’un harpon, l’homme de 40 ans s’en est pris à lui devant sa fille de 13 ans, le samedi 14 mars, à Grande-Rivière Nord-Ouest.

Bhavish (prénom modifié) était en compagnie de sa fille dans son bureau lorsqu’il a eu la visite du concubin de sa fille aînée. « Ma jeune fille faisait ses devoirs et moi je mangeais un sandwich lorsque j’ai entendu la voix d’un homme qui jurait. Soudain, j’ai vu le concubin de ma fille », dit-il. Cela fait quatre ans depuis que la fille de Bhavish, qui est actuellement âgée de 23 ans, a fugué avec l’homme de 40 ans, qui était l’un de ses travailleurs et qui opérait comme chauffeur. 

Sans perdre une seconde, Bhavish explique qu’il a eu le réflexe de fermer la porte vitrée de son bureau pour la sécurité de sa fille et de lui-même. « C’est alors que je l’ai vu retirer un harpon d’un sac. Il a commencé à le taper si fort sur la porte vitrée que cela a fait voler en éclats les vitres, en le blessant lui-même à la main », poursuit-il. 

Lorsque le ‘gendre’ a finalement pu accéder à l’intérieur du bureau, « il s’est jeté sur moi et je suis tombé sur le siège de mon bureau. Il a commencé à me taper violemment sur le corps et le visage. Quelques secondes après, j’ai essayé de me réfugier dans un coin de mon bureau, mais il m’a poursuivi. J’ai trébuché et je suis tombé », décrit-il. « Ma fille de 13 ans est tombée à ses pieds et le suppliait, ‘pa bat mo papa’ », raconte Bhavish, avec peine.

Alertés par les bruits, l’un de ses travailleurs et sa femme sont arrivés sur les lieux. « Je me suis ensuite emparé d’un gourdin pour effrayer l’homme», raconte l’employé en question. Le ‘gendre’ a été arrêté. Quant à Bhavish, « ce sont mes enfants qui m’ont transporté à l’hôpital de la capitale où j’ai été admis pendant trois jours. On a dû enlever plusieurs morceaux de vitre de mon œil gauche », témoigne Bhavish. 

Selon lui, la raison de cette agression est liée à un problème d’héritage.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !