Législatives 2019

Agression de deux journalistes lors de réunions MSM-ML : «Je condamne ça sévèrement », dit Showkutally Soodhun

Photo : Rajenee Panchoo

«Mo condamne si kiken tous ene mo ban frer ser zurnalis. Je condamne ça sévèrement. Mo kapav pa dakor. Sa mo pa pou tolere». C’est la réaction de Showkutally Soodhun, président du MSM, sur les deux cas d’agression dont ont été victimes, ce jeudi soir 10 octobre, deux journalistes, l’un d'ION News et l’autre, un caméraman du journal Zordi. Les deux incidents se sont produits lors de deux réunions animées par l’Alliance Morisien (MSM-ML), la première dans le numéro 9 (Flacq/Bon-Accueil) et la seconde dans le numéro 15 (La Caverne/Phoenix). Le président du MSM répondait aux questions des journalistes.

Concernant le raffût de mercredi autour du transfert de Toolsyraj Benydin, «il y a eu une provocation de la part du PPS. Les gens qui étaient venus faire du bruit ne sont pas des partisans de l'Alliance Morisien. Si mo pa trompe zot pa mamb du MSM. Zot in vin la kumsa pour fer ene désordre. Sa premye, dernier fwa sa», a fait comprendre Showkutally Soodhun.

Eddy Boissezon hué par des partisans

Le président du MSM est aussi revenu sur le cafouillage qui a secoué ce soir la réunion MSM-ML où Eddy Boissezon, ministre sortant de la Fonction publique, a été hué par des partisans réunis à la municipalité de Vacoas-Phoenix.

Showkutally Soodhun a affirmé que «c'est l'émotion qui a envahi ses partisans». «Car je ne suis pas candidat pour les prochaines élections». «C’est tout à fait normal. Je suis là depuis 35 ans», a affirmé Showkutally Soodhun, tout en expliquant qu’il n’a pas eu de ticket dans la circonscription no 15 (La Caverne-Phoenix) suite à sa santé actuelle précaire. «Mo pa bien», a-t-il conclu pour résumer son état de santé.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !