Faits Divers

Agression alléguée : un enfant de 8 ans admis à l’hôpital après une altercation 

L’enfant, admis à l’hôpital Jeetoo, se remet.

Allégation d’agression sur un écolier de 8 ans. L’enfant est actuellement admis à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo où il se remet lentement. Le père attend que son fils aille mieux pour porter plainte à la police.

Aux dires de ce dernier, c’est le mercredi 4 septembre que les faits se sont produits dans un établissement primaire de l’Ouest. « Mercredi dernier, mon fils est entré à la maison. Il avait une tache de sang sur son uniforme. Je lui ai demandé ce qui s’était passé, il m’a dit qu’il s’était battu en classe », explique le père du petit. En apprenant cela, le père dit être parti à l’école pour demander des explications sur ce qui s’était passé. « Mone dire zot ki li pas korek ce kin passer. Zot pas ti pe conner », dit-il.

Le petit, au bout de quelques jours, a commencé à être fiévreux. « Dimanche, sa grand-mère l’a emmené à l’hôpital, son état s’étant détérioré. Il a été examiné par un pédiatre qui n’a rien décelé d’anormal. Ils lui ont fait un x-ray. Zot inn trouver k iso cervo tinn enflé », poursuit-il. « A un moment donné, mon fils avait perdu la mémoire, il ne me reconnaissait pas, ni sa mère ni même sa grand-mère. Il a dû être admis à l’ICU», poursuit le papa. 

Il y a passé 24 heures avant d’être admis en salle où le garçon se remet lentement. « Il a changé depuis. Il se remet lentement ». Pour le papa, dès que son fils sera sorti de l’hôpital, il n’est pas question qu’il retourne dans cette école. « Il n’y a aucune sécurité. Je vais me rendre à la police et le faire transférer», fulmine-t-il.

Par ailleurs, une collégienne de 14 ans a également été victime d’une agression mercredi à Mahébourg. Selon les premières indications, elle a eu une altercation avec une autre collégienne dans l’établissement, mais les choses n’en sont pas restées là. Une fois les cours terminés, elle a été agressée en dehors du collège avec un cutter. Elle a reçu des soins à l’hôpital avant d’être autorisée à rentrer chez elle. La police de Mahébourg enquête.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !