People

Agnes Chan-Yam : graine de créativité

Agnes Chan-Yam Agnes Chan-Yam est d’origine hongkongaise.

Agnes Chan-Yam est dotée d’une imagination fertile. L’encre s’y trempe et sème les mots. The Sown pousse alors comme son premier roman. L’auteure, d’origine hongkongaise, répond également sous le pseudo AC Bux. Agnes Chan-Yam, qui vit à Melbourne, est mariée à un Mauricien depuis 15 ans. Le lancement de son livre à Maurice a eu lieu le 13 avril au Bookcourt de Bagatelle, suivi d’une séance de dédicaces.

« Les Mauriciens, par exemple, descendent tous d’une génération venue d’ailleurs. Ce peuplement est comme une graine qui a été mise en terre fertile, puis elle a été arrosée, se développant en une île multiculturelle. Cela a inspiré le titre The Sown », explique l’auteure. Selon cette dernière, The Sown repose sur l’histoire de cinq caractères dans le 20e siècle. AC Bux s’est imprégnée de la riche culture de Maurice pour donner vie à son premier roman de 200 pages et commercialisé à Rs 450.  The Sown, dont le lancement en Australie s’est fait en décembre 2018, est également disponible sur Amazon.

« The Sown est mon bébé. L’écriture a duré neuf mois. Elle s’est achevée en novembre 2018 », dit-elle. Agnes Chan-Yam indique que sa passion pour l’écriture découle de son amour pour la lecture. Elle contribue régulièrement au blog populaire Eat and Be Merry For Tomorrow We Die(t) et pour les applications de voyages.

Les recettes nettes des 30 premiers livres vendus à Maurice seront reversées à un patient atteint du cancer et qui suivra des traitements à l’étranger. « Je travaille dans le domaine de la santé et ce cas m’a touché, d’où ma décision d’aider ce patient », dit-elle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor