Actualités

Afin d’éviter deux premières quarantaines : le Dr Natacha Moorooven réclame un document pour voyager de la Corée-du-Sud

Le Dr Natacha Moorooven veut rentrer au pays.

Pour rentrer au pays, la Mauricienne, le Dr Natacha Moorooven, chargée de cours à Séoul, en Corée-du-Sud, ne souhaite pas être en quarantaine à trois reprises. « Si j’ai un document du gouvernement mauricien, j'aurais évité les deux premières quarantaines. Je ne le serai qu’à Maurice », fait-elle comprendre. 

Le Dr Natacha Moorooven précise avoir envoyé une dizaine de courriels au ministère des Affaires étrangères depuis le 27 février. Cinq jours plus tard, elle dit avoir reçu une réponse négative disant qu’elle ne pourra pas avoir le document qu’elle demande. « Pour quitter la Corée-du-Sud et rentrer à Maurice, je devrais être en quarantaine à deux reprises sur les ‘lay over’. Et une troisième fois au pays natal. Au total, ce sera plus d’un mois que je serai en quarantaine », se lamente-t-elle. 

Au sein du ministère des Affaires étrangères, on indique que la Mauricienne a déjà été contactée. « Elle a dit qu’elle ne veut pas rester en quarantaine dans les pays où elle fera des ‘lay over’. Si un pays a mis une quarantaine en place, alors comment peut-on avoir une dérogation pour une Mauricienne ? C’est impossible », souligne un cadre du ministère. Ce dernier indique qu’on est dans une crise sanitaire et on ne peut faire des exceptions.   

Autre problème rencontré par la Mauricienne est l’achat de son billet d’avion. « L’ambassade de Maurice à Beijing m’a fait comprendre que je ne peux acheter mon billet d’avion en ligne vu que plusieurs compagnies d’aviation sont en train d’annuler leurs vols», précise notre interlocutrice. Dans ce cas, elle invite les autorités concernées à lui venir en aide. « Si je peux avoir un compte en banque afin que je puisse verser mon argent, par la suite les autorités concernées pourront faire le nécessaire », propose-t-elle. Cependant, elle tient à préciser que ses parents sont âgés et ne pourront faire le déplacement au bureau du ministère. 

Par ailleurs, le Dr Natacha Moorooven s’interroge pourquoi elle est traitée différemment alors que les Mauriciens en Chine ont eu toutes les facilités pour rentrer. « Les cours à l’université devaient être repris le 2 mars, mais ce n’est que vers la mi-mars qu’ils reprendront », indique-t-elle.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !