Live News

Afghanistan : au moins 33 morts dans un attentat-suicide à Kandahar, fief des talibans

Des talibans montent la garde près d'une mosquée chiite après des explosions meurtrières, le 15 octobre 2021 à Kandahar, en Afghanistan afp.com/Javed Tanveer

Au moins 33 personnes ont été tuées lors de la prière du vendredi dans un attentat-suicide contre une mosquée chiite de la ville de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, le berceau des talibans, ainsi défiés en plein cœur de leur fief traditionnel.

"Nos premières informations montrent qu'il s'agit d'un kamikaze qui s'est fait exploser à l'intérieur de la mosquée", a indiqué à l'AFP un responsable local taliban, sous couvert d'anonymat, ajoutant qu'une enquête était ouverte.

Cette attaque survient exactement une semaine après un attentat-suicide contre une mosquée chiite de Kunduz (nord-est), revendiqué par l'organisation Etat islamique (EI) et qui a fait plusieurs dizaines de victimes.

Elle n'a pas été revendiquée à ce stade. Si elle était revendiquée par l'EI, ce serait la première fois que ce groupe frappe à Kandahar.

Selon des témoins, plusieurs explosions ont frappé la mosquée Fatemieh, dans le centre de Kandahar, la deuxième plus grande ville du pays, au moment de la grande prière hebdomadaire du vendredi.

Un porte-parole de l'hôpital central de Kandahar a fait état, auprès de l'AFP, d'au moins 33 morts et 74 blessés. 

"Nous sommes débordés. Il y a trop de cadavres et de blessés amenés à notre hôpital. Nous avons un besoin urgent de sang. Nous avons prié tous les médias locaux de Kandahar de demander aux gens de venir donner du sang", a déclaré à l'AFP cette source médicale.

AFP

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !