Live News

Affrètement d’un navire pour desservir Rodrigues : des négociations en cours, selon le ministre Maudhoo

Les Rodriguais devront prendre leur mal en patience.  Les négociations sont en cours avec la compagnie Shiny Shipping and Trading Limited pour l’affrètement d’un navire pour desservir l’île. Selon le ministre Sudheer Mudhoo, le coût proposé par la compagnie à ce stade est trop élevé. Ce qui explique le retard dans la conclusion d’un accord.

La Private Notice Question du jour était axée sur  « la mauvaise liaison maritime » entre Maurice et Rodrigues concernant le transport des marchandises. Elle était adressée au ministre de l’Économie bleue, des ressources marines et de la Pêche.  Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, voulait savoir, « compte tenu des difficultés considérables rencontrées par la population et l'économie de Rodrigues », si le ministre peut obtenir de la Mauritius Shipping Corporation Limited (MSCDL) la raison du retard pris dans l'affrètement d'un nouveau navire.

D’emblée, Sudheer Maudhoo a affirmé que tous les exercices d’appels d’offres pour l’affrètement d’un navire pour desservir Rodrigues se sont « soldés en échec ». Selon lui, le ministère a dû renégocier avec Shiny Shipping Ltd pour que la compagnie revoie à la baisse les tarifs proposés.

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, est revenu sur deux réponses du ministre au Parlement récemment. Selon Xavier-Luc Duval, « he never mentioned at any point in time the issue of cost. Never, Never… you only mention that you have no responsive bid today a week later, you told us that you had one responsive bid but you are not happy with the price ».

Sudheer Maudhoo dit avoir agi « dans la transparence » tout le temps pour obtenir « value for money ».

Xavier-Luc Duval est également revenu sur les protestations qui ont eu lieu à Rodrigues lundi 28 novembre ainsi que la lettre du chef commissaire de Rodrigues, Johnson Roussety, faisant état d’un manque de produits dans l’île le 2 novembre dernier et que la situation est « critique ».

Pour Sudheer Maudhoo, le mouvement de protestation d’hier avait déjà été « planifié » avant l’arrivée du MV Trochetia le 17 novembre 2022. « It was planned when you see all the papers that the people were showing yesterday on this outcry, that was on cement. This was planned before 17th of November, with the same slogan. But on 17th November there was no manifestation because Trochetia was there with 60 laden containers of cement, 48 000 pockets and this issue had already been addressed », explique le ministre.

Xavier-Luc Duval a alors voulu savoir du ministre, « s’il n’y a pas de « shortages » pourquoi recruter le navire MSM DOURO pour un voyage additionnel ? ».  

Le ministre a répondu que « ce n'est pas nouveau ». « Normalement à chaque fois pendant la période des fêtes, même lorsque nous avions deux navires, il y avait évidemment une augmentation de la demande pour Rodrigues. »

Et, d'ajouter que « bien que nous ayons un navire, nous ne sommes en retard que de 73 conteneurs ». « Évidemment, la MSCL et le ministère font des efforts et peut-être dans les jours à venir, nous devrons recruter pour répondre à l'exigence », explique le ministre.

À une question du leader de l’opposition, Sudheer Mudhoo a confirmé qu’une compagnie chinoise a été approchée pour la mise en service d’un nouveau navire à partir de septembre 2023.

Un peu plus tôt, le ministre Maudhoo avait indiqué qu’avant le 30 septembre, la MSCL avait deux navires, soit le Motor Vessel (MV) Mauritius Trochetia et le MV Black Rhino.  Le MV Mauritius Trochetia appartient à la MSCL et dessert principalement Agalega, tandis que le MV Black Rhino a été affrété par Mastermind Shipping Company Ltd pour desservir Rodrigues.

Sudheer Maudhoo devait aussi indiquer que le contrat d'affrètement du Black Rhino avait expiré le 30 septembre dernier. Alors que le « procurement exercise » avait commencé le 1er juillet dernier, la MSCL avait, dit-il, pris des dispositions pour éviter, « toute perturbation » dans l'approvisionnement des produits de base à Rodrigues.

Le ministre assure que plusieurs dispositions ont été prises. Il précise que le MV Black Rhino qui était en route pour Oman, pour sa cale sèche, avait accepté d'entreprendre un dernier voyage vers Rodrigues transportant ainsi 164 conteneurs chargés de marchandises.

Autre disposition : le MV Mauritius Trochetia a été exclusivement dédié au service de Rodrigues.

Sudheer Maudhoo indique que d’octobre, à ce jour, le navire a déjà entrepris six voyages consécutifs et pas moins de 947 conteneurs chargés, à l'exclusion des marchandises en vrac, ont été expédiés vers Rodrigues.

Le ministre a aussi précisé qu’un autre voyage vers Rodrigues est prévu pour ce mercredi 30 novembre. Le navire est attendu dans l’île le vendredi 2 décembre avec à son bord, 136 conteneurs.

Selon lui, le taux d'affrètement journalier du MV MSM DUORO est de 12 500 USD (environ Rs 553 125). Cet arrangement, affirme le ministre, garantira qu'il n'y aura pas de rupture d'approvisionnement à Rodrigues pendant la période des fêtes. La MSCL est toujours en négociation pour s'assurer les services d'un navire pour la période de janvier à septembre 2023. Le MV Black Rhino est l'une des options envisagées, précise le ministre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !