Live News

Affaire «Vimen Leaks» : Transparency Mauritius réclame la mise sur pied d'une Police des Polices

« La bande sonore entre différents protagonistes diffusée hier nous démontre à quel point la police fait face à des problèmes de fond et n’arrive pas à maintenir le « law and order » dans notre pays selon les normes établies » a réagi Transparency Mauritius en rapport avec l'affaire Vimen Leaks qui a été révélée hier, vendredi 9 juin, par TéléPlus. 

Publicité

Transparency Mauritius, par le biais d’un communiqué émis ce samedi 10 juin, rappelle à tous les citoyens que le concept de « law and order » est un des piliers de notre démocratie et implique la redevabilité, la transparence et la bonne gouvernance au niveau de nos institutions y compris la police.

« Nous notons que la question de protection money, la relation illicite entre la police et les ‘drug barons’, le ‘planting’ de drogues et armes à feu établit à quel point notre police est perçue comme une police corrompue donnant ainsi l’impression aux citoyens que la police abuse de son pouvoir, agit en toute impunité et obéit aux diktats politiques », indique l’organisme dans son communiqué. 

Face à ces cas douteux de fraude et de corruption, Transparency Mauritius demande au gouvernement et en particulier au ministre de l’Intérieur de mettre au plus vite sur pied une Police des Polices efficace pour agir comme chien de garde contre les abus et autres actes illégaux de la Police.

Transparency Mauritius demande aussi au gouvernement d’apporter les amendements législatifs nécessaires pour assurer que le « Integrity Reporting Services Agency” et toutes les autres institutions nécessaires à la détection de la fraude et la corruption puisse travailler efficacement et en synergie.

  • Web Com Ltd

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !