Faits Divers

Affaire Toofanny : la défense s’intéresse à certains appels 

Le sergent Vikash Persand, les constables Jean François Numa et Joshan Raggoo.

Le sergent Vikash Persand et les constables Jean François Numa et feu Ghislain Marie Ronny Vincent Gaiqui ont obtenu un « Judge’s Order » en août 2019. Toutefois la Mauritius Telecom ne leur a, jusqu’à présent, pas communiqué l’information requise. De ce fait, la défense n’a pas pu appeler ses témoins, le lundi 20 janvier 2020. C’est dans le cadre du procès intenté à trois policiers pour torture dans le sillage de l’affaire Iqbal Toofanny en mars 2015. 

Ils sont désormais trois policiers à répondre d’une accusation formelle d’avoir torturé le détenu, feu Iqbal Toofanny, le 2 mars 2015. Ils sont le sergent de police Vikash Persand et les constables Jean François Numa et Joshan Raggoo. Ils ont plaidé non coupable à l’accusation retenue contre eux.

Le lundi 20 janvier 2020, Me Gavin Glover Senior Counsel, l’avocat des policiers a déclaré que ses clients notamment le sergent Vikash Persand, les constables Jean François Numa et feu Ghislain Marie Ronny Vincent Gaiqui ont obtenu un  « Judge’s Order » d’une juge en référé le 2 août 2019. Un ordre sommant la Mauritius Telecom à fournir aux policiers des informations spécifiques sur des numéros de téléphones spécifiques pour la période du 1er au 3 mars 2015. 

Selon le Senior Counsel, le 5 août 2019, leur avoué a personnellement envoyé l’ordre à Mauritius Telecom. Me Gavin Glover, Senior Counsel dit avoir écrit au Chief Executive de Mauritius Telecom la semaine dernière et que jusqu’à présent il n’a reçu aucune réponse. Me Gavin Glover, Senior Counsel, a ainsi demandé un renvoi en absence de ces informations qui sont cruciales pour la défense. Il a également fait état que la défense n’appellera pas moins de dix témoins, dont la plupart sont des membres de la force policière. L’affaire a, de ce fait, été ajournée au 23 mars 2020 devant la magistrate Niroshini Ramsoondar. 

Rappelons qu’ils étaient initialement cinq à être poursuivis dans le cadre de cette affaire. Cependant, deux d’entre eux sont décédés. Il s’agit du constable Johny Laboudeuse décédé en janvier 2019 et le constable Ghislain Marie Ronny Vincent Gaiqui qui, lui, est décédé en décembre 2019. 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !