Faits Divers

Affaire Tarolah : au CCID, la conseillère réfute toutes les allégations  

manisha jhankur Manisha Jhankur est vice-présidente du Conseil de village de Montagne-Blanche.

Manisha Jhankur nie toutes les allégations portées à son encontre. « À aucun moment je ne suis montée dans le véhicule de Kalyan Tarolah pour aller dans un champ de canne », a-t-elle affirmé lors de son interrogatoire au Central Criminal Investigation Department (CCID). La conseillère  a été entendue par la police dans l’après-midi de jeudi dans le sillage de l’enquête concernant la circulation d’une vidéo selon lesquelles elle se trouvait en compagnie du député du MSM dans un champ de canne. Kalyan Tarolah est lui aussi revenu sur ses activités de cette journée précise face aux enquêteurs du CCID. Le député a fait comprendre qu’il s’est rendu à Montagne-Blanche, non loin de la maison de Manisha Jhankur, pour lui remettre des t-shirts et a ensuite pris la route seul. Concernant sa présence dans un champ de canne de Petit-Paquet, Montagne-Blanche, il maintient que c’était une question d’une « envie pressante » et a rappelé la déclaration du gardien : « Gardien la inn dir vre ». 

Manisha Jhankur dit avoir rencontré le député pour récupérer des t-shirts pour le Maha Shivatri. Quant à son avocat, Zayid Nazurally, il demande à ce que celui qui a circulé cette vidéo sur les réseaux sociaux soit présenté au plus vite devant la justice. 

Sanjeev Teeluckdharry, l’homme de loi de Kalyan Tarolah, a expiqué que, lors de cette rencontre, son client a visionné plusieurs vidéos qui ont circulé sur les réseaux sociaux concernant cette affaire. « Quelques personnes seront questionnées à la suite de la rencontre qui a eu lieu aujourd’hui », dit-il.

De l’autre côté, Anoop Goodarry, qui est aussi l’avocat de Kalyan Tarolah, dit que son client n’a pas été convoqué jeudi et que « c’était une requête venant des enquêteurs pour apporter certains éclaircissements ». 

Pour rappel, le vigile des lieux avait été interrogé en début de semaine. Il a affirmé que Kalyan Tarolah était seul lors de son interrogatoire. Il a expliqué qu’il avait fouillé la voiture du député de fond en comble pour vérifier s’il n’y avait rien de compromettant. Selon le vigile, il a dit qu’il ne savait pas qu’il avait affaire à un député.