Live News

Affaire St-Louis : le PM confirme que les noms de Collendavelloo et Bérenger sont cités dans les «findings» de la BAD

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, confirme qu'il est en présence d'un résumé du rapport de l'Office of Integrity and Anti-Corruption de la Banque Africaine de Développement (BAD), qui avait enquêté sur les allégations de corruption entourant le projet  d'installation de quatre turbines et d'aménagement à la centrale thermique de St-Louis. Lors d'une conférence de presse en fin d'après-midi ce jeudi, il affirme que les «findings sont très sérieuses».
 
Pravind Jugnauth affirme que plusieurs noms sont cités dans le résumé du rapport de la BAD, dont ceux d'Ivan Collendavelloo et du leader du MMM, Paul Bérenger. 

Le chef du gouvernement révèle que les «findings» de l'Office of Integrity and Anti-Corruption de la BAD font aussi état d'irrégularités dans le premier exercice d'appel d'offres en 2014, de même que le second «tender».

Pravind Jugnauth affirme qu'il a rencontré ce jeudi Ivan Collendavelloo pour lui demander de «step down», le temps que l'Independent Commission Against Corruption (Icac) fasse son enquête sur ces allégations. 

Selon le Premier ministre, Ivan Collendavelloo a refusé de «step down». Raison pour laquelle, il l'a révoqué. 

Pravind Jugnauth n'a pas voulu dévoiler les noms des autres personnes qui sont cités dans les conclusions de l'Office of Integrity and Anti-Corruption de la BAD et les montants qui sont impliqués dans cette affaire de corruption alléguée. 

Le chef du gouvernement affirme aussi que le CEB est impliqué dans cette affaire. Pravind Jugnauth dit avoir transmis le résumé du rapport de la BAD à l'Icac. Il a refusé l'option d'une Commission d'enquête.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !