Live News

Affaire St-Louis : des éléments importants détruits délibérément, selon l'Icac

Des éléments importants ont été détruits délibérément par différents protagonistes dans l’affaire St-Louis, selon l’Independent Commission Against Corruption (ICAC).

A ce stade de l’enquête, les éléments informatiques saisis n’ont pas été d’une grande aide aux enquêteurs. Ils affirment toutefois disposer d’éléments pour faire avancer cette enquête.

Ils comptent ainsi les remettre au département forensic pour récupérer les données effacées.

Vendredi 4 septembre, il y a eu une première arrestation dans le cadre de cette enquête. Soit, celle du représentant local de la firme danoise, BWSC. Bertrand Lagesse a été provisoirement inculpé sous deux charges provisoires de blanchiment d’argent devant la cour de Port-Louis.

Deux transferts importants effectués sur son compte bancaire intriguent les enquêteurs, notamment, un versement de Rs 8 millions, en euros, et un deuxième transfert de Rs 8 millions.

Plusieurs suspects seront prochainement entendus par la commission anti-corruption.

Cette affaire concerne des allégations de corruption entourant le projet d'installation de quatre turbines et d'aménagement à la centrale thermique de St-Louis.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !