Live News

Affaire Sobrinho : troisième jour d’interrogatoire pour l’homme d’affaires

Alvaro Sobrinho est de nouveau attendu à l’Independent Commission against Corruption (Icac) ce lundi. Déjà entendu vendredi et samedi, l’Angolais devra tirer un certain nombre d’éléments au clair. Il s’agit notamment d’approfondir les contacts politiques de l’homme d’affaires et d’en savoir un peu plus sur ses projets à Maurice. 

Même s’il n’est pas encore inculpé, mais interrogé under warning, Alvaro Sobrinho fait l’objet d’une surveillance stricte de la part des autorités au cas où il voudrait se volatiliser. 

De gros moyens ont d’ailleurs été déployés dans plusieurs endroits stratégiques, dont l’aéroport, pour l’intercepter s’il tente de quitter le territoire. À noter qu’un report on departure a déjà été validé contre lui. L’article 54 de la Prevention of Corruption Act permet à l’Icac d’intervenir sans la police. Selon le bureau de l’Immigration Alvaro Sobrinho avait réservé un billet pour quitter Maurice samedi. Une autre réservation avait été faite pour dimanche. 

L’Icac enquête sur les facilités offertes à Alvaro Sobrinho par la Présidence de la République, sous Ameenah Gurib-Fakim, la nature des relations entre ces deux personnes, l’obtention de plusieurs permis de la Financial Services Commission, ses investissements prévus à hauteur de plusieurs centaines de millions à Royal Park, Balaclava, mais aussi ses relations avec certains membres du gouvernement, dont Ivan Collendavelloo, vice-Premier ministre et ministre des Services publics. Précisons quà Balaclava, l’achat d’une villa pour la somme de Rs 52 millions a abouti.