Live News

Affaire Saint-Louis : Steam House dit avoir racheté les parts de Bertrand Lagesse 

Bertrand Lagesse

Steam House veut mettre les points sur les i. Sous le coup d’un « attachment order » à la demande de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) dans le cadre de l’enquête sur les pots-de-vin payés par Burmeister & Wain Scandinavian Contractor (BWSC) à des « officiels mauriciens » pour un contrat du Central Electricity Board (CEB) pour la modernisation de la centrale de Saint-Louis, elle explique qu’elle n’a rien à faire avec Bertrand Lagesse.

Ce gel vise en effet le principal consultant de la firme danoise, mais le directeur de Steam House, Christian Lafraisière explique avoir racheté il y a 20 ans les parts du suspect interpellé en septembre dernier pour avoir perçu Rs 42 millions de Lillerød sans document attestant ce qui le lie à BWSC même si cette somme représenterait une commission de 1 % pour le projet Saint-Louis. C’est à travers TMS Textile Machinery Services que Bertrand Lagesse était actionnaire de Steam House en 1999. Celle-ci avait poursuivi cette société pour détournement de fonds et obtenu gain de cause devant la justice. Alors qu’elle devait rembourser Rs 1,2 million à Steam House, TMS Textile Machinery Services a mis la clé sous le paillasson. Bertrand Lagesse avait alors lancé TMS Teinturerie Mauricienne.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !