Live News

Affaire Roches-Noires : un officier de l’IBA confirme la disponibilité d’une version sonore de l’interview de Navin Ramgoolam

Photo d'archives

Le procès intenté à l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam et à deux anciens hauts gradés de la police, l'ex-DCP (Deputy Commissioner of Police) Dev Jokhoo et Rampersad Sooroojebally, dans le cadre de l'affaire Roches-Noires, a repris ce mercredi 6 mars 2019 en cour intermédiaire.

Fahraaz Bundhoo, IT Officer de l’Independent Broadcasting Authority (IBA), a confirmé à la barre des témoins, que l’IBA est en possession d’une version sonore de l’interview de Navin Ramgoolam à Radio Plus en 2012 et se rapportant à l’affaire Roches-Noires.

Cette interview avait été réalisée par le directeur de l'information de Radio Plus, Nawaz Noorbux. Me Gavin Glover, senior Counsel et avocat de Navin Ramgoolam, a contesté toute présentation comme preuve en cour de cet enregistrement radiophonique. Il avance que son client n’a pas été confronté à cette interview de Radio Plus alors que les investigations de l’enquête policière étaient menées.

De son côté, Me Mohana Naidoo, avocate de la poursuite, a insisté sur le sujet. Elle souligne que la police a bel et bien confronté Navin Ramgoolam à cette bande-sonore. L’extrait en question se concentre sur la présence physique de Navin Ramgoolam à son bungalow à Roches-Noires lors de l’incident.

Me Mohana Naidoo ajoute également que cette partie relative à l'interview radiophonique se trouve dans la déposition de Navin Ramgoolam à la police le 13 mars 2015. Me Mohana Naidoo précise encore que la déposition en question est déjà dans le dossier de la cour.

Travaux suspendus et qui reprendront le 27 mars 2019

Les magistrats Raj Seebaluck et Razia Jannoo-Jaunbocus ont donc suspendu les travaux, lesquels reprendront le 27 mars 2019. Cela, pour que les deux parties puissent soumettre des arguments écrits sur la question de l’utilisation de cette bande-sonore.

Pour rappel, l'ex-Premier ministre et les deux anciens hauts gradés de la police, Rampersad Sooroojebally et Dev Jokhoo, sont accusés d’avoir comploté pour que l'homme d'affaires Rakesh Gooljaury fasse une fausse déposition à la police.  Cela, après le vol perpétré au bungalow de l’ancien Premier ministre à Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011. Les accusés plaident dans cette affaire non coupable.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !