Live News

Affaire Roches-Noires : «Rakesh Gooljaury n’a pas menti à propos du vol survenu au campement de Roches-Noires», selon Me Gavin Glover

«Rakesh Gooljaury n’a pas menti à propos du vol survenu au campement de Roches-Noires et il a commis une erreur en plaidant coupable sous la charge d’Effecting Public Mischief.». Ce sont les arguments avancés en cour intermédiaire par Me Gavin Glover, avocat de Navin Ramgoolam, dans l’affaire Roches-Noires, ce mardi matin 2 juillet.

La motion de «no case to answer» présentée par la défense de l’ancien Premier ministre a été débattue pendant plus de deux heures. Selon Me Gavin Glover, «il n’y a aucun doute qu’un cambriolage a bel et bien eu lieu au campement de Roches-Noires.» 

Me Gavin Glover a qualifié de «simple mensonge» la version de Rakesh Gooljaury dans sa déposition du 3 juillet 2011 à savoir «qu’il se trouvait au campement de Roches-Noires.». «Ce n’est certainement pas une fausse déposition écrite concernant une offense imaginaire», dit l’homme de loi.

Pour Me Gavin Glover, la poursuite s’est uniquement appuyée pour étayer l'accusation, «sur le fait que Rakesh Gooljaury a menti à la police.»

Me Gavin Glover soutient que Rakesh Gooljaury s’est trompé en plaidant coupable sous la charge d’«effecting public mischief » car «il n’a commis aucune offense en rapportant le vol survenu au campement de Roches-Noires.» Par contre, soutient l’avocat, «Rakesh Gooljaury a menti en affirmant qu’il était sur les lieux au moment des faits et qu’il a été victime de ce vol.»

Me Gavin Glover ajoute aussi que Rakesh Gooljaury «n’a pas menti «sur le fait qu’un vol avait bel et bien eu lieu au campement de Roches-Noires.» Pour l’avocat de Navin Ramgoolam, «il y a eu un cambriolage.» «Mais le fait que Rakesh Gooljaury a menti, cela ne peut constituer une incidence sur la charge de complot reprochée contre Navin Ramgoolam et les DCP Rampersad Sooroojbally et Dev Jokhoo.»

«Mentir à la police ne constitue nullement une offense selon les dispositions de notre loi...», a déclaré Me Gavin Glover 

«Le fait reste qu’une offense a été commise par quelqu’un au campement de Roches-Noires.», précise également l’homme de loi.

De plus, il ajoute que «mentir à la police ne constitue nullement une offense selon les dispositions de notre loi sauf sous la Dangerous Drug Act», a déclaré Me Gavin Glover.

«Pour la poursuite pour prouver qu’il y a bien eu complot, elle devrait d’abord prouver qu’il n’y a eu aucun cambriolage au campement de Roches-Noires et que le vol rapporté par Rakesh Gooljaury était imaginaire», a insisté Me Gavin Glover.

«La poursuite a failli à prouver qu’aucun vol ne s’est pas produit. De ce fait, les trois accusés ne peuvent répondre à des charges de complot en vue de commettre un acte illégal», a conclu Me Gavin Glover.

La poursuite s'est quant à elle opposée à la motion de «no case de answer». Elle avance que les relevés téléphoniques produits en cour «sont la preuve que Rakesh Gooljaury s'était déplacé à Roches-Noires dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011». 

Les magistrats Raj Seebaluck et Razia Janoo-Jaunbocus feront connaître leur «ruling» le 13 septembre prochain.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !