Actualités

Affaire Quantum Global : la FSC entend boucler une enquête fin mai 2019

FSC La FSC a décidé en 2018 de suspendre le permis de huit firmes de Quantum Global.

« Une enquête a été ouverte le 13 avril 2018 sur Quantum Global. Elle devrait être bouclée d’ici fin mai 2019. » C’est ce que fait ressortir la Financial Services Commission (FSC) dans un affidavit  déposé le mardi 7 mai 2019 en Cour suprême. Le document a été présenté en marge de la motion de huit entités du groupe Quantum Global contre la FSC. Motion appelée mardi devant le Master and Registrar.

Ces firmes demandent à la Cour suprême de revoir la décision prise par la FSC le 8 avril 2018 de suspendre leurs permis. La motion est dirigée contre la FSC et son Chief Executive (CE) Harvesh Seegoolam. Sont cités comme codéfendeurs la Financial Intelligence Unit (FIU) et deux cadres de la FSC : Vishwadeo Seebaluck et Adeshwaree Ramdoo.

Mardi, Me Zubeida Salajee, Senior Attorney et représentant la FSC, a déposé un affidavit en Cour. Celui-ci a été juré par Jayshree Guness, directrice adjointe du département Enforcement de la FSC. Cet affidavit fait office de réponse à celui juré par Tobias Alexander Klein, Managing Director des entreprises du groupe Quantum Global, le 19 janvier 2019. Ce dernier avait déclaré : « Les autorités mauriciennes ont été induites en erreur afin de prendre parti dans un litige contractuel. Elles ont failli à exercer leur scepticisme avant de se précipiter devant les tribunaux et prendre des mesures réglementaires. »

Jayshree Guness a fait valoir, dans son affidavit, que la FSC a ouvert une enquête sur pas moins de 36 entités de Quantum Global. Le 13 avril 2018, Harvesh Seegolam a ordonné une enquête sur les affaires de QG Investments Africa Management Ltd. Dans un communiqué, le groupe Quantum Global avance qu’il gère sept milliards de dollars dans sept fonds de placement privés à Maurice, en partenariat limité avec le Fundo Soberano de Angola.

Le CE de la FSC a ordonné une deuxième enquête le 8 mai 2018. Cela fait suite à une plainte alléguant que la grande majorité des fonds n’avaient pas été investis dans des projets de capital-investissement, contrairement à ce qui avait été convenu.

Une troisième enquête a été diligentée le 17 mai 2018. La FSC estime que la motion de Quantum Global est prématurée et que celle-ci devra attendre les conclusions des investigations en cours. La motion sera de nouveau appelée en Cour suprême le 4 juin 2019.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !