Affaire Platinum Card - Ramgoolam : «D’autres personnes sont impliquées»

Navin Ramgoolam

«Li ti pwason li. Ena gro pwason derier li. » C’est en ces termes que Navin Ramgoolam a, le jeudi 8 mars, commenté la situation entre l’Hôtel du gouvernement et la présidence. Il prenait la parole au quartier général du Parti travailliste (PTr) à Port-Louis, lors de la célébration de la Journée internationale des femmes. Selon Navin  Ramgoolam, d’autres personnes sont impliquées dans l’affaire qui éclabousse la présidente. Le leader du PTr s’est engagé à revenir à la charge sur le sujet lors d’une conférence de presse.

Navin Ramgoolam estime qu’Ameenah Gurib-Fakim a eu une conduite « indigne ». « En utilisant la carte bancaire du Planet Earth Institute mise à sa disposition, elle est devenue une honte nationale », a-t-il ajouté. Le leader des rouges a évoqué plusieurs scandales impliquant les femmes proches du pouvoir. La liste est longue, a-t-il dit.

Kalyanee Jhugroo, secrétaire générale du PTr, s’en est également pris à la présidente : « La situation est grave. » selon elle. Stéphanie Anquetil a abondé dans son sens : « Zordi ena enn prezidan pe fer nou onte… Kouma li pou propaz mesaz integrite alor ki li mem pa komann lintegrite. »

Dans un autre ordre d’idées, Navin Ramgoolam a fait état de ses projets prioritaires dans l’éventualité où il retournerait au pouvoir. Il a pris l’engagement d’aligner un tiers de candidates aux prochaines élections. Le PTr garantira aussi un emploi ou une formation académique aux jeunes de 16 à 25 ans. Navin Ramgoolam a aussi promis d’offrir des facilités de crèche aux mamans, tout comme des congés rémunérés.

Veena Ramgoolam, l’épouse du leader du PTr, était également à la cérémonie. Elle s’est entretenue avec les femmes présentes et s’est prêtée au jeu des selfies avec celles-ci. L’artiste Steeve Brunette, auteur de la chanson Ti madam la, était lui aussi de la partie.