Live News

Affaire Iqbal Toofany :  la défense veut savoir le lieu exact où il aurait été « torturé »

Reprise de l’affaire Toofany ce mercredi 9 janvier. Les cinq policiers inculpés dans cette affaire ont comparu devant la Cour intermédiaire. 

La défense, représentée par Me Gavin Glover, a fait ressortir que la poursuite n’a pas indiqué l’endroit exact où Iqbal Toofany aurait été « torturé ». Une requête formulée par la défense lors de la dernière séance. Motion à laquelle avait accédé la magistrate Niroshini Ramsoondar.

Me Gavin Glover a souligné que la poursuite n’a pas respecté la décision de la Cour. Ainsi les débats ont une nouvelle fois eu lieu sur ce point. 

La magistrate Niroshini Ramsoondar prononcera son ruling le 11 février prochain.

Iqbal Toofany est mort le 2 mars 2015 à l’hôpital Victoria, alors qu’il était sous surveillance policière. Les proches du Vacoassien de 42 ans soupçonnent qu’il a été victime de brutalités policières. Cinq policiers, affectés à la brigade criminelle (CID) de Bambous, avaient été arrêtés dans cette affaire.

À la sortie du tribunal de Port-Louis, un photojournaliste a été malmené par l’un des policiers.  L’homme s’est emparé du téléphone portable du photojournaliste et l’a ensuite lancé dans les escaliers. 

Le photojournaliste a porté plainte contre le policier au poste de police de Pope Hennessy.