Live News

Affaire Huawei : Maurice au centre d’une affaire au retentissement international

Meng Wanzhou, la fille du fondateur de Huawei. Meng Wanzhou, la fille du fondateur de Huawei.

La Financial Services Commission (FSC) suit de près le dossier de Canicula Holdings Ltd, compagnie évoluant dans l’offshore mauricien. Celle-ci aurait des liens avec le géant chinois Huawei et est au centre des soupçons de complicité de fraude pour contourner les sanctions américaines contre l’Iran et la Syrie. Une affaire qui a mené à l’arrestation, en décembre, au Canada, de Meng Wanzhou, directrice financière du groupe Huawei.

Maurice se retrouve au centre de l’affaire qui a mené à l’arrestation, au Canada, en décembre, de Meng Wanzhou, la fille du fondateur de Huawei, géant chinois des télécommunications. Elle est aussi la directrice financière du groupe Huawei. L’arrestation a eu lieu à la demande des États-Unis, qui la soupçonnent de complicité de fraude pour contourner les sanctions américaines contre l’Iran et la Syrie.

Selon des documents en possession de l’agence de presse Reuters, et révélés en partie, mardi après-midi, Huawei serait liée directement à deux compagnies. La première est Skycom, qui est une revendeuse d’équipements de télécommunications en Iran. La seconde, Canicula Holdings, est un holding, auquel appartient Skycom. Canicula Holdings Ltd est domiciliée à Maurice. Son adresse légale est Rogers House, Port-Louis. Elle a été enregistrée en 2006.

Au niveau de la FSC, on affirme être au courant de l’affaire. « Nous suivons ce dossier de près. S’il y a de nouveaux développements, la Commission prendra les actions correctives nécessaires », nous a déclaré, mercredi, une source autorisée. Ce lien direct entre une affaire à retentissement international et Maurice est une nouvelle mauvaise publicité pour l’offshore local.

Selon ces documents, un haut responsable de Huawei avait été nommé directeur de Skycom. D’autres documents, notamment bancaires, prouveraient, selon Reuters, un lien direct entre les deux compagnies. Cela alors que Huawei maintenait que Skycom Tech Co. Ltd et Canicula Holdings Ltd étaient indépendants du géant chinois. Skycom a été placée en liquidation volontaire à la mi-2017. Canicula Holdings Ltd aurait reçu environ 132 000 USD à la suite de cette opération, selon Reuters. Toujours selon l’agence de presse, Canicula avait un bureau en Syrie jusqu’a récemment, alors que ce pays était sujet à des sanctions des états-Unis et  de l’Union européenne.

Reuters parle aussi de « transactions bancaires de plusieurs centaines de millions de dollars qui auraient potentiellement violées les sanctions économiques mises en place concernant des échanges commerciaux avec l’Iran ». Huawei a cependant toujours démenti ces allégations.

Quoiqu’il en soit, l’arrestation de Meng Wanzhou, le 11 décembre, a déclenché un bras de fer féroce entre la Chine et les États-Unis, avec le Canada au centre. La directrice financière du groupe a été remise en liberté sous caution le 12 décembre, en attente d’une audience d’extradition en février. Cette demande a été formulée par les États-Unis.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more