Live News

Affaire Fakhoo - La MCIT en présence des images CCTV : des comparaisons et des confrontations prévues

Plusieurs suspects ont été interpellés dans le sillage de cette enquête.

L’heure des confrontations sonnera bientôt dans l’enquête sur l’assassinat de Manan Fakhoo, abattu par balles, le mercredi 20 janvier, à Beau-Bassin. Des pièces à conviction saisies au domicile de certains suspects feront l’objet d’exercices d’identification. La police est en possession des images des caméras CCTV.

Les limiers de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) ont déjà en leur possession une paire de ‘tactical boots’ similaires à celles utilisées par les tireurs à moto, lors de l’attentat sur Manan Fakhoo. Un casque de protection et des ‘tactical gloves’ ont été aussi récupérés chez le suspect Belal Meetoo. Deux talkie-walkies ont été saisis au domicile d’un proche des suspects Meetoo. 

Les enquêteurs de la MCIT sont dans l’attente des rapports  du décryptage des données des téléphones cellulaires des suspects.  

Dans la journée du mardi 2 mars, la MCIT avait réceptionné une partie de ces données. Ces informations seront soumises à des analyses, surtout pour confirmer les dires des suspects concernant l’endroit où ils se trouvaient entre le 19 et le 20 janvier. 

police
Diverses unités de la police avaient été mobilisées.

Les enquêteurs de la MCIT sont aussi en présence des captures vidéo des caméras CCTV dans la région de Martingale, Beau-Bassin. Outre une image vidéo de la scène de l’attentat ciblant Manan Fakhoo, les limiers ont aussi d’autres bandes vidéo, montrant les mouvements des véhicules soupçonnés d’avoir été utilisés pour des opérations de repérage dans les rues avoisinant la région de Martingale.

Les enquêteurs sont aussi dans l’attente d’un rapport scientifique, cette semaine-ci. Il s’agit des analyses effectuées dans deux fourgonnettes et sur une motocyclette saisies par la MCIT. Ces éléments seront versés au dossier, surtout si les analyses confirment la présence des traces de poudre de soufre. 

Liberté sous caution

Dans la journée du mercredi 3 mars, les neuf suspects arrêtés dans le sillage de cette enquête ont comparu devant le tribunal de Rose-Hill. Leurs hommes de loi ont présenté une motion réclamant leur  remise en liberté sous caution. Les débats sur cette motion ont été fixés au 9 mars prochain. 

L’exercice s’est déroulé en présence d’une forte mobilisation policière, notamment des éléments de la Special Support Unit (SSU), aux abords du tribunal, pour éviter des dérapages et ou des incidents comme cela avait été le cas le mardi 16 février.

Les neuf suspects épinglés sont : Oomar Ajum Beeharry  provisoirement accusé d’assassinat, Noorudhin Bholah, Yassin Meetou, Muntasir Gokhool, provisoirement accusés de complicité.

Quant à Belal Meetou, Mooltazam Sadullah, Mursalaat Sadullah, Anas Sadullah et Saif Sadullah, ils font l’objet d’une accusation provisoire de complot.

Jusqu’à présent, les suspects nient toute implication dans l’assassinat de Manan Fakhoo, qui remonte à la soirée du mercredi 20 janvier 2021, à Beau-Bassin. Ils ont déjà donné leurs versions des faits aux enquêteurs.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !