Actualités

Affaire Dufry-Frydu : Rs 85 M de commissions payées à la société de Soornack et Gooljaury 

Soornack et Gooljaury Nandanee Soornack et son ancien partenaire en affaires, Rakesh Gooljaury.

Entre 2012 et 2015, Dufry AG a payé des commissions de Rs 85 millions (2 129 688 euros) à Frydu, la société qui appartenait à Nandanee Soornack et Rakesh Gooljaury, l’ancien associé de cette dernière. C’est ce qu’a annoncé le Pravind Jugnauth le mardi 24 septembre, alors qu’il répondait à une question du député Reza Uteem. 

Révélation de Pravind Jugnauth le mardi 24 septembre 2019 à l’Assemblée nationale. Alors qu’il répondait à une question de Reza Uteem, le Premier ministre (PM) a indiqué que le montant des commissions versées par Dufry AG à Frydu s’élevait à 129 688 euros, soit Rs 85 millions. 

« Concernant le contrat entre la Maurice Duty Free Paradise Co. Ltd et son fournisseur, Dufry Travel Retail AG, il était apparu que Dufry, en Suisse, avait versé d’importantes commissions à la société Frydu, qui est établie en Suisse et perçoit des commissions de 4,2 % des ventes nettes de la Mauritius Duty Free Paradise. Frydu appartenait à Nandanee Soornack et Rakesh Gooljaury. Un compte bancaire chez VP Bank à Zurich a été ouvert pour Frydu afin qu’elle reçoive des commissions sur le contrat de fourniture », a précisé le PM.

Il a ajouté que le 12 octobre 2013, Nandanee Soornack et Rakesh Gooljaury ont transféré leur actionnariat au sein de Frydu à une société constituée à Chypre, la Wigam Holding Ltd, qui était apparemment contrôlée et gérée par un ressortissant irlandais résidant au Royaume-Uni. « Un Share Purchase Agreement avait été signé le 12 octobre 2013 afin d’accommoder Laurent Obadia et Wigam Holdings. Le compte en banque de Frydu avait ensuite été changé pour une autre banque à Genève, l’Union Bancaire Privée », a-t-il souligné.  

L’enquête est toujours en cours car il y a des ramifications internationales, a fait comprendre Pravind Jugnauth. Reza Uteem a alors voulu savoir si les commissions de deux millions d’euro perçus par Frydu de 2012 à 2015 étaient illégales. Le PM a rétorqué que ce cas prendrait encore du temps. Le député mauve a demandé si la police avait interrogé Rakesh Gooljaury. Ce à quoi le chef du gouvernement a répondu que la déposition de ce dernier a déjà été prise. 

Reza Uteem a aussi voulu savoir pourquoi celui-ci n’avait pas encore été arrêté. Pravind Jugnauth a répondu que plusieurs personnes dans d’autres pays sont impliquées dans cette affaire et qu’à la fin de l’enquête, tout le dossier sera transmis au Directeur des poursuites publiques. 

Le député Ravi Rutnah a voulu savoir le ministère sous lequel agissait la Mauritius Duty Free Paradise durant cette période. Le PM a indiqué que lorsqu’il était dans le gouvernement de 2010, l’organisme était placé sous la houlette du ministère des Finances dont il avait la charge. « Mais l’ancien Premier ministre m’avait dit que c’était Frydu qui devait avoir le contrat pour l’appel d’offres. Quand j’ai quitté le gouvernement, c’est l’ancien Premier ministre qui était responsable et ils ont fait le bal », a-t-il dit.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !