Live News

Affaire d'incitation à l'avortement : «Nou pou marié», dit le compagnon de la mineure enceinte

Shah Allam

« Nou kontan et nou pu marie lot lane ». Propos de Shah Allam, le compagnon bangladais d'une adolescente de 17 ans, qui avait défrayé la chronique la semaine dernière en dénonçant sa propre mère à la police de Curepipe, pour incitation à l'avortement. 

Au Défi Media Group, Shah Allam a expliqué que la jeune femme et lui sont tombés amoureux l'année dernière. C'est au travail qu'ils se sont rencontrés. « Mo boukou kontan li », dit-il. Shah Allam déclare avoir demandé à la jeune femme de garder l'enfant. Pour ce qui est du futur plus éloigné, il affirme n'avoir pas encore décidé s'il continuerait de vivre à Maurice ou s'il repartirait au Bangladesh avec la jeune femme après la naissance de l'enfant.

Par ailleurs, une malencontreuse erreur technique s'est glissée dans un article dans « Le Défi Plus » du samedi 17 avril associant le compagnon de l'adolescente à un autre ressortissant bangladais, répondant du nom de Sujon Howladar, qui lui est marié et n'a rien à voir avec cette affaire.  Sujon Howladar vit aussi à Maurice et habite le même quartier. Les points communs s'arrêtent là. Nous présentons nos excuses à tous ceux concernés. La photo correcte, celle de Shah Allam, est publiée dans le présent article.

  • Health matters

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !