Live News

Affaire de drogue : le chauffeur de Shah Rukh Khan et le producteur Imtiyaz Khatri interrogés

Le directeur de la zone de Mumbai du NCB, Sameer Wankhede

De gros développements sont intervenus ce samedi dans l’enquête menée par le Narcotics Control Bureau (NCB) à Mumbai, en Inde, dans une affaire de drogue dans laquelle le fils de la superstar de Bollywood, Shah Rukh Khan, a été arrêté. Rajesh Mishra, le chauffeur de "King Khan" a été convoqué dans les locaux du NCB, rapporte India Today sur son site web.

Cette enquête tient toute l’industrie cinématographique de Bollywood, qui compte plusieurs millions de fans dans le monde, en haleine depuis une semaine. Le fils de Shah Rukh Khan, Aryan Khan, est parmi les suspects arrêtés jusqu’ici après que le NCB s'est infiltré et a perquisitionné le bateau de croisière Cordelia naviguant de Mumbai à Goa. Une soirée rave se déroulait sur le paquebot. Lors du raid, 13 grammes de cocaïne, 21 grammes de charas, 22 pilules de MDMA et 5 grammes de MD ont été retrouvés par le bureau anti-drogue. Toutes ces drogues étaient dissimulées dans les vêtements, les sous-vêtements et les sacs à main, selon l'agence de presse Press Trust of India, citant un responsable anonyme du bureau antidrogue.

Le chauffeur de Shah Rukh Khan, Rajesh Mishra, a été  interrogé dans les locaux du NCB qui dit disposer des informations selon lesquelles Aryan Khan et trois autres suspects étaient partis ensemble pour la fête à bord du navire au large de Mumbai dans une voiture Mercedes sortant du domicile de Shah Rukh Khan.

Le présumé fournisseur de drogue arrêté, 19 suspects sous les verrous 

Selon le Times of India, le NCB a arrêté vendredi soir Aachit Kumar, le présumé fournisseur de drogue d’Arbaaz Merchant. Celui-ci est un ami proche d’Aryan Khan. Il était à bord du bateau de croisière et il est l’un des suspects arrêtés dans cette affaire. Aussi, il y a eu d’autres arrestations ce samedi portant à 19 le nombre de personnes qui sont sous les verrous dans le cadre de cette enquête.

Le NCB réagit aux allégations du Nationalist Congress Party

Autre info : le directeur général adjoint du NCB, Gyaneshwar Singh, a réagi aux allégations du Nationalist Congress Party selon lesquelles le raid du bateau était « un complot planifié ».

« Toutes les allégations formulées à l'encontre du NCB sont sans fondement, motivées, après coup et empreintes de préjugés. Ces déclarations sont basées sur des conjectures et des suppositions qui sont frivoles et malveillantes au vu des documents et des enregistrements produits par les personnes du NCB », a déclaré Gyaneshwar Singh.

Le directeur de la zone de Mumbai du NCB, Sameer Wankhede, affirme, lui, que ses hommes se sont comportés de manière très professionnelle. « We do not see any political party and religion. We do our job professionally », dit-il.

Mercredi, le président de la région Mumbai du Nationalist Congress Party, Nawab Malik, également Minority Development, Aukaf, Skill Development and Entrepreneurship Minister de l’État du Maharashtra, a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a allégué que le raid des officiers du NCB sur le bateau de croisière était « faux ». « The procedure for the seizure of drugs as prescribed in the Narcotic Drugs and Psychotropic Substances (NDPS) Act was not followed and the drug enforcement agency "concocted" the raid and seizure to "frame" the accused”. […] Our allegation is that the BJP has been conspiring to defame Maharashtra, the Maharashtra government and Bollywood for the past one year. The drama of October 3 [NCB raid] was fake », avait-il dit.

Motion réclamant la liberté conditionnelle d’Aryan Khan

L’avocat d’Aryan Khan, Satish Maneshinde, a présenté une motion ce samedi devant la Mumbai Sessions Court réclamant la liberté conditionnelle de son client. La motion sera débattue dans le courant de la semaine.

La résidence d’un producteur de films perquisitionnée

The Indian Express rapporte que la résidence et le bureau du producteur de films Imtiyaz Khatri à Bandra ont été perquisitionnés en relation avec cette affaire de drogue. Un officier du NCB affirme que le nom de Khatri a été cité au cours de l'enquête. Il a été interrogé par le NCB sept heures durant, ce samedi. Il aura à se présenter au NCB lundi pour la suite de son interrogatoire.

  • The news 218i Gran Coupé

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !