Live News

Affaire Boskalis: les avocats autorisés à plaider sans toge à cause de la forte chaleur

Fait inhabituel lundi 18 janvier devant la cour intermédiaire lors du procès dans l’affaire Boskalis.

Les avocats ont obtenu une dérogation de la Cour pour ne pas porter leur toge, car le système de climatisation dans la salle d’audience ne fonctionnait pas. L’audience a été aussi marquée par une motion présentée par Me Antoine Domingue, avocat de Prakash Maunthrooa, l’un des deux prévenus dans cette affaire ; réclamant le retrait de la magistrate Wendy Rangan du procès. Me Antoine Domingue a soutenu sa motion en affirmant que la défense veut faire appel à un témoin en la personne de l’ancien responsable du Central CID, Pregassen Vadamalay. Et il se trouve que ce dernier ait un lien de parenté à la magistrate Wendy Rangan. Mais la magistrate Wendy Rangan n’a pas accédé à cette motion et a demandé à Me Antoine Domingue de présenter une motion devant la Cour suprême s’il persiste à vouloir faire appel au témoin Pregassen Vadamalay. Dans ce procès, Siddick Chady, ancien Chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), et Prakash Maunthrooa, ex-directeur de la MPA, sont accusés respectivement de corruption et d’entente délictueuse dans l’allocation d’un contrat à la firme néerlandaise Boskalis International bv en 2006. Il s’agit d’un contrat pour des travaux de dragage dans le port ; travaux estimés à Rs 439 millions. La firme néerlandaise aurait offert des pots-de-vin de Rs 3 millions à l’ancien patron du port avec la complicité de celui qui est aujourd’hui Senior Adviser du bureau du Premier ministre. Ils plaident non coupable. Siddick Chady est représenté par Me Saïd Toorbuth, alors que les avocats Mes Nadeem Aullybocus et Yash Bhadain épaulent Me Antoine Domingue, qui assure la défense de Prakash Maunthrooa. L’audience reprendra mardi 19 janvier.

Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !