Actualités

Affaire Boskalis: la magistrate refuse de se récuser

Prakash Maunthrooa a, par l’entremise de son avocat, Antoine Domingue, demandé à la magistrate Wendy Rangan de se récuser dans le procès qui lui est intenté pour complicité de corruption dans le port. Il veut assigner un haut gradé de la police, apparenté à la magistrate. Un nouveau revers pour Prakash Maunthrooa. L’ancien directeur de la Mauritius Ports Authority (MPA) et actuel Senior Advisor du bureau du Premier ministre veut assigner l’assistant commissaire de police (ACP) Pregassen Vuddamalay à témoigner.
[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"8101","attributes":{"class":"media-image wp-image-14673","typeof":"foaf:Image","style":"","width":"400","height":"630","alt":"Pregassen Vuddamalay"}}]] L’assistant commissaire de police (ACP) Pregassen Vuddamalay

Toutefois, ce dernier est apparenté à la magistrate Wendy Rangan, qui préside le procès intenté à Prakash Maunthrooa et Siddick Chady, ancien Chairman de la MPA. Les deux anciens hauts cadres de la MPA sont accusés de corruption et d’entente délictueuse dans l’allocation d’un contrat à Boskalis International bv, une firme néerlandaise, en 2006. Il s’agit d’un contrat pour des travaux de dragage dans le port, travaux estimés à Rs 439 millions. La firme hollandaise aurait offert des pots-de-vin de Rs 3 millions à l’ex-patron du port avec la complicité de celui qui est aujourd’hui Senior Advisor au PMO. Ils plaident non coupable. La poursuite est représentée par Me Rashid Ahmine, Senior Assistant Director of Public Prosecutions, et Jean-Michel Ah Sen, Principal State Counsel. Me Antoine Domingue représente Prakash Maunthrooa, tout comme Mes Nadeem Aullybocus et Yash Bhadain. Le lundi 18 janvier, il a demandé à la magistrate Wendy Rangan de se récuser. La séance du jour était consacrée à l’audition, par visioconférence, du témoin néerlandais Antonius Theodorus Johannes Wilhelmus de Goede. L’avocat a soutenu que la magistrate est apparentée à l’ACP Pregassen Vuddamalay que la défense souhaite assigner à témoigner, dans le but de maintenir « le droit constitutionnel de son client à un procès équitable ». Elle invite donc « respectueusement » la magistrate à se récuser. La magistrate Wendy Rangan a fait ressortir avoir déclaré, dans le passé, que ce haut gradé de la police était effectivement membre de sa famille, mais qu’à l’époque, Me Roshi Bhadain, qui représentait alors Prakash Maunthrooa, n’avait formulé aucune objection et qu’il avait été convenu de ne pas appeler l’ACP à la barre des témoins. Après avoir pris connaissance de la motion, la magistrate a refusé de se récuser dans cette affaire. Elle a statué que la demande n’a pas de raison valable eu égard à la disposition 125 de la Courts Act. Toutefois, la magistrate a invité Me Antoine Domingue à saisir le bureau du greffe de la Cour suprême, s’il insiste sur la motion de désistement. Cependant, la Cour a dû ajourner le procès à ce mardi 19 janvier, le système de visioconférence connaissant de nouveaux couacs. La compagnie Harel Mallac a été contactée pour faire le nécessaire. Par ailleurs, les avocats dans l’affaire ont obtenu une dérogation : ils ne seront pas obligés de plaider en portant leur toge, au motif que la climatisation de la Cour intermédiaire est en panne depuis une semaine.
Related Article
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !