Politique

Affaire Betamax - Navin Ramgoolam : «On n’a rien à nous reprocher»

Navin Ramgoolam a justifié le contrat offert à Betamax.

« Nous n’avons rien à nous reprocher. Toutes les procédures légales ont été respectées et le contrat a été fait dans les règles.» C’est la première déclaration de Navin Ramgoolam, après que le Commissaire de police ait pris la décision de rouvrir l’enquête sur l’affaire Betamax. L’ancien Premier ministre et leader du Parti travailliste (Ptr) était face à la presse, le vendredi 7 juin, à Ebène.

Il est revenu sur toutes les procédures relatives au contrat Betamax. Un contrat pour l’acheminement des produits pétrolier par le RedEagle, pétrolier de Betamax.

Navin Ramgoolam affirme qu’en novembre 2007, son gouvernement avait sollicité le Central Tender Board (CTB) pour se pencher sur ce contrat.

Cependant, la réponse du CTB à travers une correspondance datée du 6 décembre 2007 à été: « The STC does not fall under the Purview of the CTB. »
Navin Ramgoolam explique que le gouvernement d’alors avait sollicité l’avis du Parquet. « Nous avons montré la lettre du CTB au Solicitor General. La STC a alors eu le feu vert de son conseil d’administration pour aller de l’avant pour allouer le contrat à Betamax à condition que le Parquet revoie l’accord afin de diminuer les risques », dit-il.

Navin Ramgoolam explique également que l’expertise de la firme consultante BDO/DCDM avait été recherchée. C’est sur la base du rapport de cette firme, «un rapport positif pour le contrat avec Betamax » que le contrat a été alloué.Navin Ramgoolam explique le choix de Betamax. Il y avait sept compagnies qui ont montré leur intérêt pour l’achat d’un pétrolier et l’approvisionnement des produits pétroliers. « Mo byen konn 5 Kompani ladan, Betonix inn ganie akoz li inn all fer enn parternership avek pli grand firme transport maritime basé à Singapour. »

Le leader du Ptr n’est pas resté insensible aux propos de l’Attorney General, Maneesh Gobin, à son égard. Des propos tenus la semaine dernière lors de la conférence de presse du porte-parole du gouvernement après le jugement de la Cour suprême. « Maneesh Gobin p dévalie poste Attorney General, li sipoze neutre, selman li p fer politik », fustige Navin Ramgoolam.

L’ancien Premier ministre a ensuite commenté d’autres contrats majeurs accordés sous l’actuel gouvernement qui utilisent les mêmes procédures que celles suivies dans le cas de Betamax. « Mo dimann gouvernma fer byen atansyon ena enn zijma la Cour suprême là. La pe al donn enn kontra à Alteo. Pe suiv mem prosedir ki noun suiv. Donk klerman bizwin aret sa kontra là. Ena osi proze Safe City, p met kamera partou pou vey  dimounn », a-t-il ajouté.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !