Live News

Affaire « Bal Kouler » : le «ruling» sera rendu le 15 novembre 

Le «ruling» dans l'affaire «Bal Kouler», qui devrait être rendu ce vendredi,  sera finalement rendu le 15 novembre car il n'est pas prêt. C'est ce qu'a déclaré Me Ravi Rutnah, l'avocat de Raj Dayal, à Téléplus, ce vendredi. 
L'homme de loi de l'ex-ministre de l'Environnement souhaite contre-interroger trois témoins dans le cadre de sa motion de voir dire. La poursuite avait objecté à cette motion. 

A l'appel de l'affaire ce vendredi, les magistrats Sacheen Boodhoo et Darshinee Gayan ont demandé à la poursuite s’ils voulaient toujours produire la bande-sonore incriminant Raj Dayal.
 
Lors d'une précédente audience, Me Ravi Rutnah avait souligné qu’il souhaiterait que trois témoins soient appelés dans le sillage du voir dire. La poursuite, représentée par Me Medaven Armoogum, Senior State Counsel, y avait objecté. Lors de son réquisitoire, Me Medaven Armoogum a déclaré que leurs témoignages ne sont pas nécessaires dans le sillage de cette procédure de voir dire. Il a ajouté qu’ils seront appelés lors du procès, indépendamment du ruling de la cour. L’avocat a soutenu que le point de son confrère est prématuré à ce stade.

La défense a affirmé que le refus d’appeler ces trois témoins empêcherait son client de bénéficier d’un procès équitable. 
L’ex-ministre de l’Environnement est accusé de corruption en cour intermédiaire. Selon l’Independent Commission against Corruption (Icac), il aurait sollicité, en 2016, une contribution financière de l’homme d’affaires, Saheed Nawab (Patrick) Soobhany pour des activités dans la circonscription Flacq/Bon-Accueil en marge de la fête Holi. En échange, l’ex-ministre approuverait la demande de permis Environmental Impact Assessment (EIA) réclamé par l’homme d’affaires pour un projet de morcellement à Gros-Cailloux. Raj Dayal plaide non coupable.