Live News

Affaire BAI : les accusations contre Brian Burns seront rayées si le DPP ne se prononce pas dans cinq semaines

Le Directeur des poursuites publiques (DPP) a cinq semaines pour se prononcer sur le dossier Brian Burns. Au cas contraire, les quatre accusations retenues contre le gendre de Dawood Rawat, ex-patron du défunt groupe BAI, seront rayées. C’est ce qui ressort de l’audience en cour de Rose-Hill tenue devant la magistrate Sophie Chui ce jeudi 23 mars.
Me Mohana Naidoo, avocate de la poursuite, a affirmé que le bureau du DPP aura besoin de deux mois additionnels pour faire connaître sa position dans cette affaire.

Me Gavin Glover a objecté à cette demande. Il a rappelé que les accusations provisoires contre son client ont été logées en mai 2015 et que le dossier a été remis au bureau du DPP le 15 février 2017.
La magistrate est d’avis que cinq semaines sont suffisantes pour que le DPP se prononce sur cette affaire et pour que le « main case » soit logé. Au cas contraire, les accusations provisoires seront rayées. L'affaire sera appelée pro forma le 27 avril.

Brian Burns fait l’objet de quatre accusations provisoires dans cette affaire : « fraudulent use of property », « conspiracy », « false statement » et « money laundering ».

Related Article