Actualités

Affaire BAI : Laina Rawat-Burns demande de geler la vente des biens de son père 

Laina Rawat Laina Rawat a logé une contestation devant la Master’s Court.

La Master’s Court est appelée le jeudi 21 février 2019 à examiner la procédure de vente à la barre de cinq propriétés appartenant à Dawood Rawat, l’ancien patron de la défunte BAI Co (Mtius) Ltd. Procédure enclenchée par l’administrateur spécial de la compagnie, Mohamad Yacoob Ayoob Hajee Allymamode Ramtoola, et le liquidateur de la Bramer Banking Corporation Ltd, Georges Elie Chung Ming Kan. Laina Rawat-Burns, la fille de Dawood Rawat, a réagi en logeant une contestation. Elle demande de geler la procédure de vente à la barre. 

Mohamad Yacoob Ayoob Hajee Allymamode Ramtoola demande la vente à la barre de deux terrains sis à Floréal et sur lesquels se trouvent des courts de tennis, d’une superficie de 4 220,87 et 4642,96 mètres carrés, évalués à Rs 39 M et Rs 65 M respectivement. La mise à prix des deux terrains est de Rs 19, 5 millions et Rs 32,5 millions respectivement.  

Quant à Georges Elie Chung Ming Kan, il a, lui, demandé de vendre à la barre trois propriétés de Dawood Rawat, dont deux à Port-Louis et une à Floréal. La mise à prix des trois propriétés est de Rs 10,7 millions, Rs 11 millions et Rs 7,5 millions respectivement. Lesdites propriétés ont été hypothéquées contre des facilités bancaires accordées à Dawood Rawat. 

Laina Rawat-Burns a logé une contestation, le 14 février 2019, sous la forme d’une « incidental application » devant la Master’s Court. Elle invoque un vice  de procédures. Notamment que la saisie des biens a été effectuée le 17 décembre 2018 et qu’elle, en tant que mandataire de son père, a été notifiée de la saisie le 11 janvier 2019, ce qui est, selon elle,  clairement en dehors du délai prescrit  aux termes de l’article 6 de la loi relative à la vente des biens immobiliers, en l’occurrence la Sales of Immovable Property Act.

Les avoirs de Dawood Rawat à Maurice sont gelés depuis le 18 avril 2015, suivant un ordre de justice. Celui-ci, actuellement en France, a évoqué, pour sa part, que depuis le changement de gouvernement en décembre 2014, l’actuel régime a systématiquement ciblé  ses business. 


Brian Burns s’interroge sur l’enquête de police

Par ailleurs, la plainte de Brian Burns, l’époux de Laina Rawat-Burns, contre l’État a été appelée, le mardi 19 février 2019, devant la Master and Registrar de la Cour suprême. Le gendre de Dawood Rawat et ex-Chief Executive Officer (CEO) de la défunte Iframac Ltd, réclame Rs 40 millions à l’État, au Commissaire de police, Mario Nobin, et à l’ACP Heman Jangi. Le mardi 19 février 2019, il a adressé une liste de questions aux trois défendeurs. Questions ayant en grande partie trait aux détails de l’enquête de la police sur l’écroulement de la BAI Co (Mtius) Ltd.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • A loan with perspective