Live News

Aéroport de Plaisance : petit tour dans le hangar d’avions de la police

Aéroport de Plaisance Le hangar de la police.

En mission à Maurice, le Rear Admiral, Simon Michel Henley, qui est le président de la Royal Aeronautical Society, a profité de son séjour pour rendre visite au Maritime Air Squadron et à l’Helicopter Squadron de la force policière, à Plaisance, le mardi 23 avril.
Après les formalités pour accéder à l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam, deux officiers du Maritime Air Squadron (MAS) nous escortent jusqu’au hangar d’avions de la police.

En franchissant les larges portes sans cloison, on découvre des officiers s’affairant à l’entretien et à la mise à jour des aéronefs et des hélicoptères. Ces derniers sont investis d’une mission : celle de survoler la zone économique exclusive mauricienne pour la protéger. Les Dornier et le Chetak, eux, sont déjà prêts à faire face à toute éventualité.

Des escaliers mènent à une petite salle de classe. à l’intérieur : le commandant Anshul Sharma donne un aperçu des activités et missions du MAS et du PHS au Rear Admiral Simon Michel Henley. Des officiers de ces deux unités suivent attentivement la présentation.

Par le biais d’une diapositive powerpoint, le commandant Anshul Sharma fait un survol des missions dans lesquelles interviennent ses équipes.

Basé depuis 1990 à l’aéroport international de Plaisance, le Maritime Squadron a pour premier avion le MPC-O1. Le Defender le rejoint en 1992. S’ensuit le Dornier (MPC-03) en 2004. Puis le MPC 04 en 2016. La flotte comprend trois Dorniers Craft et un Defender. Ce dernier a toutefois été déclassé en 2019 pour des raisons de maintenance.

Quant aux trois Dorniers Craft, eux, ils entreprennent souvent diverses missions de surveillance dans la zone économique exclusive mauricienne (EEZ) dont la superficie s’étend sur quelque 2.3 millions de kilomètres carrés.

La responsabilité du MAS, dit le commandant Anshul Sharma, est d’empêcher toute activité de pêche dans cette zone. Mais encore d’y vérifier le traffic maritime.  Et de dire que ses officiers effectuent aussi des missions de sauvetage. à savoir à la rescousse des pêcheurs ou autres personnes en détresse.

Par ailleurs, un des rôles majeurs du Maritime Air Squadron est d’assister Agaléga et Rodrigues pour l’évacuation médicale des blessés ou des personnes malades. Mais encore pour rapatrier le corps de toute personne décédée et de faciliter le transfert des médecins, entre autres, explique le commandant Anshul Sharma.

Rôle prépondérant

Actuellement, la Royal Aeronautical Society travaille en collaboration avec l’Aeronautical Society of Mauritius pour renfoncer les capacités de l’aviation à Maurice, explique le Rear Admiral Simon Michel Henley. Et de préciser comment les garde-côtes et l’armée maritime font partie du milieu de l’aviation, sa visite au MAS et au PHS est tout à fait naturelle. « Ces unités jouent un rôle prépondérant dans l’économie mauricienne. Et nous, en tant que société, nous avons beaucoup de ressources et d’expertise qui peuvent renforcer leurs capacités et conseiller Maurice dans ce domaine », conclut-il.

Par ailleurs, le président de la Royal Aeronautical Society effectuera une présentation axée sur le thème The Sabre Engine and Next Generation Space Access à 17h30 ce mercredi 24 avril 2019 au siège du Mauritius Research Council à Ébène. Cet évènement s’inscrit dans le cadre d’une rencontre annuelle conjointe avec la Royal Aeronautical Society, soutient le Captain Richard Twomey, le fondateur de la Mauritius Aeronautical Society.

La visite du hangar de la police a culminé avec des photos-souvenirs sur le tarmac avec les commandants et les équipes du MAS et du PHS aux côtés du Rear Admiral Simon Michel Henley et du Captain Richard Twomey.

Aéroport de Plaisance
Cette visite vise à aider la force policiere à Renforcer les capacités aériennes.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Made for more