Live News

Adrien Duval : «J’étais moi-même au volant de la voiture»

L’accident s’est produit juste avant l’aube sur la route royale.
  • L’ex-député et son passager Luciano Martin en détention

Adrien Duval se retrouve en fâcheuse posture. Victime d’un accident de la route, dans la soirée du mercredi 21 septembre, à hauteur du Pont Mattar, à Ébène, il fait l’objet d’une investigation axée sur le délit d’entrave à une enquête policière. Si, dans un premier temps, l’avocat avait expliqué que ce n’était pas lui qui conduisait la berline allemande accidentée, il devait, le lendemain, en présence de ses hommes de loi, avouer qu’il était bien au volant du véhicule.

Lors de la majeure partie de son interrogatoire, mercredi Adrien Duval avait fait valoir son droit au silence. Après son audition, jeudi, il a été maintenu en détention, tout comme son ami Luciano Martin. Ce vendredi, l’ex-député bleu sera présenté devant le tribunal de Rose-Hill sous des accusations provisoires de conduite dangereuse et d’entrave à une enquête policière. Luciano Martin devrait, lui, être poursuivi pour « Conspiracy To Pervert The Course Of Justice ».

Par ailleurs, la conductrice de l’autre véhicule impliqué, une habitante de Phœnix âgée de 56 ans, est admise sous observation à la clinique. Son état de santé est jugé stable. À savoir que mercredi soir, Adrien Duval avait également dû être conduit à clinique Wellkin.

Lors de sa première audition, l’ex-député avait nié qu’il était au volant de la berline impliquée dans l’accident. Mais, jeudi, Adrien Duval a fini par avouer après avoir été confronté aux images des caméras Safe City lors de son enquête au poste de police de Rose-Hill. « J’étais moi-même au volant de la voiture au moment de l’accident », a-t-il dit, en présence de ses hommes de loi.

Les images de son trajet, capturées par les caméras entre Pailles et Ébène, ont déjà été récupérées par la police. L’enquête est placée sous la supervision de l’Assistant Commissaire de Police (ACP) Jean Remy Nicole, de la Western Division.

Perverting The Course Of Justice

Dans le milieu des enquêteurs, on évoque le délit de « Perverting The Course Of Justice ». Selon nos sources, Adrien Duval, qui est avocat, est au courant des implications de la position prise lors de son audition préliminaire mercredi. Il avait fait valoir son droit au silence, après avoir refusé l’alcotest. Quant à Luciano Martin, il a été placé en cellule de dégrisement, l’alcotest ayant révélé 64 milligrammes d’alcool dans son sang. Il a aussi fait valoir son droit au silence, tout comme il l’avait fait à l’arrivée de la police sur le lieu de l’accident mercredi soir.

Dans les couloirs de la police de Rose-Hill, la manière d’agir d’Adrien Duval est décriée. « Li enn avoka, li sipoze respekte lalwa. La vey li gard so drwa o silans, lendemin li koze », dit-on.

Accusation de « conspiracy » contre Adrien Duval - Me Panglose : « Pourquoi cette charge ? »

« Adrien Duval a confirmé à la police qu’il était bien au volant de sa voiture ». Propos de Me Jacques Panglose, jeudi après-midi, à Radio Plus. Selon l’avocat, l’ex-député de la circonscription numéro 17 a attendu la police à la clinique. Il se dit étonné que des limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Rose-Hill aient consigné la version de son client. « Adrien Duval est en tout aussi étonné ».dit-il. 

Commentant l’état de santé d’Adrien Duval, Me Panglose affirme que son client a subi des coups lors de l’accident. Il dit avoir réclamé des détails auprès des enquêteurs pour comprendre pourquoi une charge de « Conspiracy » a-t-elle été retenue contre son client. « En cour, nous allons demander le pourquoi de cette accusation », dit Me Panglose.

Pour l’avocat, la manière de procéder des limiers de la CID de Rose-Hill est étonnante. Il compte réclamer la radiation de cette charge contre son client et la remise en liberté conditionnelle pour Adrien Duval, ce vendredi 23 septembre, devant le tribunal de Rose-Hill.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !