Live News

Activité illégale : soupçons de trafic de bois de santal

bois de santal Crédit photo : parfums-ugo.com

Le bois de santal ferait-il l’objet d’un trafic, voué à l’exportation ? Cette hypothèse n’est pas écartée au ministère de l’Agro-industrie après des cas d’abattage illégal de ce bois.

C’est pour son parfum ainsi que pour son huile essentielle que le bois de santal serait particulièrement demandé. « À Maurice, ce bois qu’on retrouve essentiellement dans des régions côtières, disposant d’un climat relativement chaud, est surtout utilisé lors de certaines rites religieux », précise un cadre du ministère de l’Agro-industrie. 

Cependant, le cadre évoque aussi la possibilité que le bois soit exporté pour d’autres fins, étant aussi très prisé à l’international. « Le bois pourrait aussi être utilisé pour faire des ‘sandal wood paste’. La faible teneur en essence du bois de santal à Maurice, donc de grade inférieur, ferait que le bois se vendrait moins cher, à l’international, que celui qu’on trouve en Inde, par exemple. Le bois de santal indien est de meilleure qualité et, du coup, se vend plus cher », poursuit l’intervenant. 

Une fois les arbres abattus, ajoute le cadre, le bois serait alors découpé en petits morceaux et l’écorce écrasé pour obtenir une matière poudreuse. Puis, ces produits sont exportés. 

Abattage illégal

Récemment, un camion chargé de 2 à 3 mètres cubes de ce bois a été intercepté par la police à Port-Louis. Les faits remontent au 17 janvier dernier lorsque l’attention de deux policiers, qui patrouillaient à la rue Pouce, Tranquebar, est attirée par un camion sortant d’un sentier menant à la montagne. 

Lors d’un exercice de vérification, les deux agents sont tombés sur du bois de santal à l’arrière du camion. Une tronçonneuse ainsi que des sabres ont aussi été retrouvés. Selon les soupçons de la police, cela aurait été utilisé pour couper le bois. Ce, sans l’autorisation des Services Forestiers du ministère de l’Agro-industrie. Ce qui constituerait alors un délit.

Le bois a été saisi et acheminé jusqu’à l’entrepôt du département des Bois et Forêts à Curepipe. La police, quant à elle, a saisi la tronçonneuse et les sabres. Une enquête a été ouverte. Une déposition a été consignée en ce sens par le Senior Forest Conservator and Enforcement Office pour la section de Port-Louis.

  • Mazda 3

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !