Xplik ou K

Acte de barbarie : un cas de cruauté envers un chien rapporté à la police

Bien qu’il ait reçu des soins, le chien qui était très mal-en-point est décédé.

Deux activistes de l’ONG 4 Ti la pat ont été témoins d’une scène d’horreur dans la soirée du vendredi 3 mai. Un homme et une femme s’apprêtaient à jeter du haut d’un pont un chien mal-en-point qui avait l’air d’avoir été maltraité. Les activistes ont secouru l’animal mais il n’a pas survécu à ses blessures. 

Ils sont hors d’eux. Deux activistes de l’organisation non gouvernementale (ONG) 4 Ti la pat ont porté plainte, le vendredi 3 mai, au poste de police des Line Barracks, pour cruauté envers un animal. Ils ont été témoins d’une scène d’une incroyable cruauté dans vendredi soir. 

L’incident s’est produit vers 18 h 30. L’un des activistes, qui est une femme, raconte qu’elle se trouvait en voiture dans les parages de l’école gouvernementale GRNW quand soudain elle a vu un homme qui tirait un chien. L’animal avait une  chaîne autour du cou. « Le chien pouvait à peine marcher l’homme le traînait. Pour que l’animal avance plus vite, une femme le frappait dans le dos. Cela se voyait qu’il souffrait », poursuit-elle. 

N’arrivant pas à digérer une telle barbarie, les activistes sont descendus de leur véhicule pour secourir le chien. Selon eux, ces personnes ont attendu la tombée de la nuit pour se débarrasser du chien en le jetant du haut du pont. « L’animal avait la gueule ensanglantée et en état de décomposition. On avait l’impression qu’il n’était pas nourri et que personne ne s’occupait de lui. » 

Les activistes ont fait des reproches à ceux qui maltraitaient le chien avant de transporter ce dernier chez un vétérinaire à Albion. Après avoir été examiné, le chien a reçu des soins. Une des activistes a ramené l’animal chez elle pour le soigner. Malheureusement il est décédé peu de temps après. 

La police a fait une descente sur les lieux pour un constat.  Une enquête a été ouverte. Les deux suspects sont recherchés pour cruauté envers un animal. Nous avons tenté d’avoir leur version. Mais à l’heure où nous mettions sous presse le lundi 6 mai, ils étaient toujours injoignables. Nous y reviendrons. 

Linley Mootien, de l’ONG 4 Ti la pat : «La loi est sévère mais les gens ne le savent pas»

Linley Mootien
Linley Mootien

Linley Mootien, membre de l’ONG 4 Ti la pat qui s’occupe des chiens errants, estime qu’à Maurice, nous avons la chance d’avoir une loi sévère qui protège les animaux de tout acte de maltraitance. Cependant, il déplore le fait qu’elle ne soit pas assez vulgarisée : « Les gens ne prennent pas non plus la peine de se renseigner. Pourtant les contrevenants risquent gros. » 

Réagissant à l’acte de maltraitance perpétré sur le chien décédé et qu’elle a dénoncé à la police, l’ONG déclare ceci : « Il est vrai qu’il est important de dénoncer de tels cas. On ne sait pas où cela va mener. On ne souhaite pas que cela engendre d’autres drames et brise une famille. Mais il est important que les gens sachent que ces actes sont punis par la loi et qu’ils risquent des peines d’emprisonnement. »

Linley Mootien tient également à saluer l’intervention de la police. « Nous avons tendance à croire que la cause animale ne l’intéresse pas. Il faut noter que dans le cas présent que la police a agi rapidement. Elle a même demandé une autopsie. » Le rapport de police devrait être disponible ce mardi 7 mai 2019. 

L’ONG veut aider à mettre sur pied d’autres sanctuaires afin de venir en aide à l’État dans sa mission de réduire le nombre de chiens errants à Maurice. 

L’ONG veut aider à créer d’autres sanctuaires pour chiens.
L’ONG veut aider à créer d’autres sanctuaires pour chiens.

Ce que dit la loi

Les actes de cruauté envers les animaux sont punissables sous l’article 3 de l’Animal Welfare Act. Cette loi protège les animaux de tout acte de violence, comme la torture, la maltraitance et la privation de nourriture, entre autres. Toute personne trouvée coupable est passible d’une amende ne dépassant pas Rs 15 000 et d’une peine d’emprisonnement n’excédant pas six mois.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income