Actualités

Acquisition obligatoire de ses terres par l’État : le ministre Husnoo se défend d’être «un voleur»

Anwar Husnoo

« Je ne suis pas un voleur ». Le ministre de la Santé Anwar Husnoo réplique aux «attaques de la presse » sur les Rs 15 millions qu’il a empochés pour l’acquisition par l’État d’une portion de son terrain à Trianon.

Il n’a pas caché son irritation face à ce qu’il a qualifié « d’attaques des médias contre sa personne », donnant l’impression qu’il est un «voleur ou un corrompu». Anwar Husnoo a expliqué avec moult détails « qu’il n’avait pas d’autre choix que d’accepter l’offre de l’État, dans le cadre du projet Metro Express ». C’était lors du lancement de la campagne de prévention contre les maladies non transmissibles à Goodlands, jeudi 6 septembre. « J’ai objecté auprès du Board of Assessment, le premier montant offert étant trop inférieur à la valeur de la portion. Et au cas où les autorités n’agréeraient pas à ma requête, j’ai réclamé un terrain de même valeur.»

Le ministre Husnoo a affirmé que le Board of Assessment lui a donné gain de cause : il a reçu Rs 6,8 millions au lieu de Rs 6,3 millions pour la portion acquise par l’État, plus Rs 4,8 millions pour la perte de valeur du solde du terrain. Au final, Rs 15 millions lui ont été versées.

« Les médias ont donné l’impression que j’ai commis quelque chose de mal. Je n’ai rien fait. L’État a pris mon terrain. Il était de mon droit de contester le montant proposé. Et c’est l’Assessment Board qui a fixé le montant à payer. Je n’ai soudoyé personne.» Commentant le lancement de la campagne de prévention sur les maladies non transmissibles (MNT), responsables de 90 % des décès à Maurice, il a indiqué : «On peut renverser la vapeur en adoptant une meilleure hygiène de vie. »

Le ministre du Commerce, Ashit Gungah, présent pour l’occasion, s’est réjoui que la Santé ait accédé à sa requête de lancer cette campagne sur les MNT à Goodlands. « Je souhaite que le message véhiculé dans cette campagne ait un effet boule de neige. »

L’équipe de la Santé sera présente dans la localité pendant un mois pour des tests de dépistage des MNT et conseiller les habitants sur la nutrition et les activités physiques.