Live News

Acquisition de terrains pour Metro Express : le ministre Anwar Husnoo empoche Rs 15 millions

Anwar Husnoo Le ministre de la Santé a cédé un terrain de 35 perches à l’État.

Les procédures pour la deuxième phase du projet Metro Express, Curepipe/Rose-Hill, ont démarré. Le ministère des Terres a déjà procédé à l’acquisition de terrains ainsi qu’à des paiements. Parmi les bénéficiaires figure le ministre de la Santé, Mohammad Anwar Husnoo.

L’élu de la circonscription no 3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est) et membre du gouvernement figure parmi les 42 personnes qui ont vendu leur terrain à l’État, dans le cadre du projet Metro Express. Situé dans la région de Trianon, le terrain de 35 perches du ministre Husnoo se trouve sur le tracé du tramway. Au total, le ministère des Terres et du Logement a fait l’acquisition de dix terrains dans cette région durant l’année financière 2017/2018.

Dans un document officiel, déposé à l’Assemblée nationale, les 897 m2 de terrain du ministre Anwar Husnoo ont été évalués à Rs 15 099 829,45. Ce qui équivaut à Rs 16 833 par mètre carré. Toutefois, les neuf autres terrains ont été évalués différemment. Le terrain de Doorajsingh Cheekhooree (3 291 m2) a coûté Rs 29,5 millions à l’État, soit Rs 8 950 par mètre carré. Toujours dans la région de Trianon, d’autres propriétaires ont reçu Rs 824 par mètre carré tandis qu’une compagnie a obtenu Rs 11 317 par mètre carré.

Le Défi Quotidien a vainement tenté de contacter le ministre Anwar Husnoo pour une déclaration sur l’acquisition de son terrain par l’État. Le ministre ne souhaite pas réagir sur ce sujet, a confirmé sa cellule de communication. Outre le ministre de la Santé et Doorajsingh Cheekhooree, les huit autres acquisitions dans la région de Trianon sont comme suit : deux terrains appartenant à BTP Holdings Company Ltd (23 m2 et 1 472 m2) pour la somme de Rs 20 318,79 et Rs 1,3 million respectivement; quatre membres de la famille Cheekhooree (933 m2) ont eu Rs 8,3 millions; deux terrains appartenant à Shyam Kumar Cheekhooree (755 m2 et 560 m2) vendus pour la somme globale de Rs 11,7 millions; la famille Roopchurn (348 m2) pour Rs 286 917; la compagnie Everwear (888 m2) pour Rs 10 millions et Mahendranath Gowrea (1 790 m2) pour Rs 15,9 millions.

L’expertise de Kentish Moorghen, Chartered Valuation Surveyor et CEO de Prime Pillar, a été sollicitée concernant l’évaluation d’un terrain par mètre carré. Il explique ceci : « Dans l’article 8 de la Land Compulsory Acquisition Act, une personne a le droit d’objecter si elle n’est pas d’accord avec la compensation, comme elle a le droit de ne pas accepter. C’est son droit fondamental. Toutefois, tous les cas ne sont pas identiques. Si un terrain se situe à proximité d’une autoroute et un autre à plusieurs mètres, ils ne seront pas évalués au même prix. Dans le cas où les terrains se situent sur le même alignement, les prix devront être similaires. Il ne faut pas oublier la section “Injurious Affection” de cette loi, car, c’est une “Loss of Use” pour les résidents. Il se pourrait qu’ils n’obtiennent pas de permis par la suite pour un développement », souligne-t-il.