Live News

Achats d’équipements par la Santé : l’Icac s’intéresse aux médecins qui ont traité les appels d’offres

Icac

Des médecins du ministère de la Santé sont dans le viseur de l’Independent Commission Against Corruption (Icac).

L’exercice fait suite à une enquête initiée sur plusieurs appels d’offres pour l’acquisition de médicaments et d’équipements pour le compte de l’État. Ces médecins sont soupçonnés d’avoir favorisé certains fournisseurs contre certains bénéfices. Deux suspects qui étaient directement liés au processus d’appel d’offres pour des contrats qui s’élèvent à plusieurs millions de roupies ont déjà été entendus par les enquêteurs.

La commission compte aussi s’intéresser aux rôles de plusieurs autres médecins spécialistes concernés par ce dossier. Les premières informations glanées par les enquêteurs portent à croire que, dans certains cas, des équipements achetés ont coûté à l’État beaucoup plus que des appareils similaires utilisés dans des plus grands établissements de santé du privé. L’Icac soupçonne ces médecins d’avoir bénéficié des avantages de la part des fournisseurs concernés.

Une enquête semblable menée aux centres de cardiologie de l’hôpital du Nord et de l’hôpital Victoria avait épinglé deux cardiologues de renom. Ils sont actuellement poursuivis sous la Prevention of Corruption Act pour avoir favorisé deux fournisseurs d’équipements médicaux. En retour, les deux entreprises avaient financé leurs voyages à l’étranger.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !