Live News

Achat d’un navire de Rs 800 M par la MSC : l’Icac initie une enquête

msc Il n’y a eu aucune réunion pour décider de la meilleure offre pour le chantier naval.

La Mauritius Shipping Corporation (MSC) se retrouve sous les projecteurs. Cela en raison de l’achat d’un bateau pour la somme de Rs 800 millions. Celui-ci devait initialement couter Rs 600 millions.

L’Independent Commission Against Corruption (Icac), enquête sur l’achat d’un navire par la Mauritius Shipping Corporation. Après chaque exercice d’appel d’offres, habituellement un Bid Evaluation Committee choisit le fournisseur potentiel, mais tel n’a pas été le cas cette fois-ci.

Les hommes de Navin Beekharry essaient de savoir pourquoi en novembre et en décembre 2017, un haut cadre de l’organisme avait visité un chantier naval en Chine avec un étranger. « En 2018, un exercice d’appel d’offres avait été lancé pour un consultant et pour un chantier naval. Il y a par la suite eu un Bid Evaluation Committee, sous la présidence d’un ingénieur et d’autres membres. Son rapport a été rejeté. Le chantier naval choisi pour la construction du navire ne figurait pas sur la liste », note l’Icac.

Pas de Bid Evaluation Committee

Par la suite, un autre exercice d’appel d’offres a été lancé. Il n’y a pas eu de Bid Evaluation Committee et le « procurement manager » a été évincé lors de l’exercice. Tous les critères avaient été envoyés à un étranger à Hong Kong. L’Icac essaie de savoir comment des documents ont pu être envoyés à l’extérieur et pourquoi il n’y a pas eu de réunions pour décider de la meilleure offre pour le chantier naval.

Une soft copy du Bid Evaluation Report a été, par la suite, envoyée à la MSC pour signature par les autres membres. Le 25 janvier, il y a eu une réunion du Procurement and Finance Committee et deux managers ont signé le document ainsi qu’un haut cadre de l’organisme. C’est bien après que le directeur général par intérim aurait eu le document qui avait été envoyé par une compagnie de service de courrier. Ce serait dans un hôtel du Nord que les documents de l’appel d’offres auraient été ouverts pour ce projet de Rs 800 M.

À l’Assemblée nationale, le mardi 14 mai, le ministre de la Pêche, Prem Koonjoo, a indiqué que l’Icac l’a informé qu’une enquête a été ouverte et qu’il n’a aucune objection.

Enquête sur des recrutements en 2013

Ce n’est pas la première fois que la Mauritius Shipping Corporation (MSC) se trouve au cœur d’une enquête. À la suite d’un exercice de recrutement, une enquête avait été ouverte, car 19 des 21 personnes qui avaient obtenu un emploi habitaient la circonscription d’un ministre responsable de l’organisme à l’époque. Il a été estimé que 75 % du personnel de la MSC étaient sous-qualifiés et surpayés.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !