Live News

Achat d’équipements médicaux sous l’Emergency Procurement : trois officiers du ministère de la Santé dans le viseur de l’Icac

Trois officiers du département d’appels d’offres au ministère de la Santé sont dans le viseur de la commission anti-corruption. Ils seront bientôt convoqués à l'Independent Commission Against Corruption (Icac) pour soupçons de corruption. Cela, dans le cadre de l’enquête sur l’achat d’équipements médicaux sous l’Emergency Procurement pendant le confinement.

Un premier fournisseur a été arrêté mercredi matin, 28 octobre par l’Icac. Il s’agit du propriétaire de la bijouterie, Red Jewels, Hari Kistnah Jagannada Reddi. Il a fourni 100 000 masques de protection au ministère de la Santé, sous l’Emergency Procurement au début de la pandémie de la Covid-19.  

C’est le 19 mars que la compagnie Red Jewels, spécialisée dans la bijouterie depuis plusieurs années, s’est faite enregistrer auprès du ministère de la Santé comme fournisseur potentiel des masques de protection, tels que les modèles KN 95, N 95 et le FFP2. Mais ce qui intrigue, c’est que le ministère de la Santé a placé une commande pour la fourniture de 100 000 masques le même jour, soit le 19 mars.

Hari Kistnah Jagannada Reddi a été libéré après avoir fourni une caution de Rs 100 000.

D’autres développements sont attendus ce jeudi 29 octobre.

 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !