Faits Divers

Accusé d’avoir percuté une octogénaire en mars 2012 : un chauffeur de 49 ans est disculpé 

L’accusé, qui répondait d’homicide involontaire par imprudence, avait plaidé non-coupable devant la Cour intermédiaire.

Un chauffeur de 49 ans, qui répondait d’homicide involontaire par imprudence, a été blanchi, devant la Cour intermédiaire. L’accident de la route dans lequel il était impliqué s’était produit, le 21 mars 2012, sur la route principale, à Le Hochet, Terre-Rouge. Le chauffeur, qui habite Sainte-Croix, avait renversé une octogénaire.

Dans son jugement, le magistrat Pranay Sewpal soutient que la poursuite n’a pu établir l’accusation contre le chauffeur. Il note, d’après les témoignages recueillis, que la victime, âgée de 81 ans, a été imprudente au moment de traverser la route.

Le chauffeur de 49 ans avait plaidé non-coupable. Il a relaté que le jour de l’accident, il conduisait un autobus. À Le Hochet, Terre-Rouge, près d’un arrêt d’autobus, il aurait doublé un autobus en stationnement. Soudainement, il aurait vu une femme devant son véhicule. Il aurait hurlé tout en freinant son véhicule. 

Malheureusement, il a percuté la femme. Il a arrêté son véhicule et a alors noté que celle-ci était morte. Selon le rapport du médecin légiste, Maxwell Monvoisin, l’octogénaire est décédée à la suite d’un « crushed chest ».

Par ailleurs, un chauffeur d’autobus de 30 ans a témoigné durant le procès. Il a expliqué que le jour de l’accident, il revenait de Grand-Gaube et se dirigeait vers Port-Louis. Il s’était arrêté à un arrêt d’autobus à Le Hochet, Terre-Rouge pour que des passagers puissent descendre de son véhicule.

Il a vu une femme sur le côté gauche de la route. Il a crié pour alerter la femme, car celle-ci voulait traverser la route. Au même moment, il a déclaré avoir vu un autobus qui doublait son véhicule. Le témoin a déclaré que la femme n’a pas porté attention aux véhicules sur la route et a traversé de façon soudaine. L’autobus qui a doublé son véhicule, l’a renversée. D’après le témoin, la femme regardait dans une seule direction avant de traverser la route.

Dans son jugement, le magistrat Pranay Sewpal soutient également que la femme aurait dû s’assurer qu’il n’y avait aucun véhicule avant de traverser la route. Donc, le chauffeur ne peut être tenu responsable de sa mort. Pour ces raisons, il a acquitté le chauffeur.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !