Faits Divers

Accroc de la drogue : un jeune arrêté pour avoir soutiré de l’argent à sa grand-mère

La drogue fait des ravages à tous les niveaux. Certains toxicomanes, pour acheter leur dose quotidienne, n’hésitent pas à s’en prendre à leur propre famille. La police de Line Barrack a procédé à l’arrestation d’un jeune de 23 ans, mercredi, pour ‘demanding money by threat’. 

Sa grand-mère, âgée de 67 ans et habitant Plaine Lauzun, avait porté plainte contre lui. Selon la victime, son petit-fils, Yashir, 23 ans, toxicomane, habite dans la même cour qu’elle et lui rend la vie très difficile en la menaçant à chaque fois pour lui demander de l’argent.

Le samedi 26 octobre, son petit-fils est venu chez elle en lui demandant Rs 100 pour acheter de la drogue pour sa consommation personnelle. La grand-mère dit avoir refusé ; Yashir est alors devenu violent et a commencé à la menacer : « Si to pas donne moi cash mo pou craze partout ». Comme la sexagénaire connaît bien le caractère violent de son petit-fils et sait qu’il peut tout saccager dans la maison et aussi s’en prendre à elle, elle n’a pas eu d’autre choix que de lui donner les Rs 100 demandées. Quelques heures plus tard, le petit-fils est revenu en deux occasions chez sa grand-mère pour lui demander encore de l’argent. Elle a été obligée de remettre deux fois Rs 100 pour éviter la colère de Yashir.

Le lendemain dimanche 27 octobre, le petit-fils revient de nouveau et s’en prend une nouvelle fois à sa grand-mère en lui réclamant Rs 3 000 pour aller acheter de la drogue. Mardi 29 octobre, toujours sous la menace, il redemande Rs 4 000 et la vieille femme est encore obligée de lui donner. Impossible pour la victime de vivre en paix : dans la crainte et l’insécurité, elle ne savait comment se sortir de ce drame.

Yashir récidive aux alentours de 7 heures le mercredi 30 octobre. Sous la menace, la pauvre femme lui donne tout ce qu’elle a sur elle : 1 000 roupies. Mais avant de partir, son petit-fils la menace en disant qu’elle devra lui remettre encore de l’argent le jeudi suivant : « Demain to bizin donne moi Rs 2 000 et si to pa capave, kan to gagne pension, to pou bizin donne moi Rs 4 000 ».

Mais la victime, qui n’a que sa pension de vieillesse pour vivre, ne supporte plus l’idée que son petit-fils va continuer à la traiter de cette manière. La vieille dame est moralement affectée et commence même à tomber malade. Elle décide alors de se tourner vers la police. Son petit-fils est aussitôt arrêté et placé en détention.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Festival International Kreole 2019