Accords de coopération : la Grande péninsule offre une ligne de crédit pour un pétrolier mauricien

Le Premier ministre Pravind Jugnauth et le Président indien Ram Nath Kovind Le Premier ministre Pravind Jugnauth et le Président indien Ram Nath Kovind

Grâce à l’intervention de l’Inde, l’État mauricien aura son propre pétrolier. Un accord en ce sens a été signé au matin du lundi 12 mars entre le Président indien Ram Nath Kovind et le Premier ministre Pravind Jugnauth. Ram Nath Kovind a annoncé à la presse à la mi-journée, à la salle du trône, à l’Assemblée nationale, que la Grande péninsule accorde une ligne de crédit pour permettre à Maurice d’acheter un pétrolier neuf, afin d’acheminer des produits pétroliers de Mangalore au pays. Au niveau du gouvernement, on espère bien pouvoir concrétiser cela cette année ou l’année prochaine au plus tard.

Maurice et l’Inde coopèrent dans plus de 25 domaines. Lundi, de nouveaux accords ont été ratifiés entre les deux pays. Parmi : le prolongement de la coopération culturelle jusqu’en 2021 et la création d’une Academic Chair à l’Université de Maurice pour faire de la recherche sur la médecine ayurvédique. L’Inde a aussi accepté d’épauler Maurice pour moderniser la Public Service Commission par le biais de l’Union Public Service Commission of India. Pour sa part, Maurice aidera l’Inde à rouvrir l’université de Nallanda.

Les pourparlers autour du Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CECPA) ont repris. Selon Pravind Jugnauth, « cela illustre la volonté des deux pays de conclure un accord après des années de discussions ». Les négociations ont repris en janvier à Maurice. Le prochain tour des pourparlers se tiendra à New Delhi en avril.

Ram Nath Kovind a, lui, souligné les « liens profonds historiques » entre les deux pays et entre les peuples. Il y a une « profonde confiance mutuelle » entre Maurice et l’Inde.